Une voyante ontarienne accusée de pratiquer la sorcellerie et d’avoir prétendument volé plus de 100 000 $ à des clients

Une voyante ontarienne accusée de pratiquer la sorcellerie et d’avoir prétendument volé plus de 100 000 $ à des clients

Une voyante ontarienne a été accusée d’avoir fait semblant de pratiquer la sorcellerie pour arnaquer plus de 20 clients à la hauteur d’un préjudice estimé à 100 000 $ en argent comptant et en bijoux, une vingtaine de policiers disent qu’elle a réussi en disant à des clients très vulnérables qu’elle devait “nettoyer” leurs biens des “mauvais esprits” afin de les guérir de leur maladie.

La police de Milton, en Ontario, a arrêté Dorie Stevenson, 32 ans, la semaine dernière, pour extorsion de fonds, fraude de plus de 5 000 $ et pour avoir fait des prédictions dans un but frauduleux, un crime dépassé qui pourrait bientôt disparaître du Code criminel canadien par une loi présentée par le gouvernement libéral du ministre Justin Trudeau l’année dernière.

Le service de police régional de Halton a lancé une enquête sur Stevenson, propriétaire de Milton Psychic, en mai dernier sur la déposition d’une victime qui alléguait avoir été escroquée de plus de 60 000 $. Le nombre de victimes avouées est maintenant supérieur à 20, a déclaré la détective Const. Sarah McCullagh lundi, ajoutant que Stevenson, qui utilise le pseudonyme Madeena, aurait pris à ses clients des sommes aussi importantes que 85 000 $.

“Elle profiterait de l’embarras qu’ils éprouvent à ne pas se présenter à la police, parce que les gens étaient trop gênés d’avoir donné cette somme d’argent à quelqu’un”, a dit Mme McCullagh.

La police pense que Stevenson avait tendance à cibler des clients désespérés qui s’approchaient d’elle dans un état de grande vulnérabilité. Certains étaient malades ou endettés, a dit Mme McCullagh ; d’autres se lamentaient de la fin d’une relation amoureuse. McCullagh allègue que Stevenson a extorqué ces personnes en les avertissant que “de mauvaises choses leur arriveront ou arriveront aux membres de leur famille” s’ils ne lui prêtaient pas immédiatement de l’argent ou des bijoux.

Mme McCullagh a déclaré que les victimes présumées de Mme Stevenson avaient accepté ces transactions, une fois que leurs bien ou leur argent auraient été purifiés. Les clients allèguent que Stevenson a renforcé leur confiance en leur redonnant de petites portions de leur argent, pour ensuite cesser de répondre aux appels téléphoniques dès qu’ils ont commencé à demander le remboursement de la totalité des montants.

Stevenson n’a pas répondu aux messages téléphoniques et aux courriels lundi. La police l’a libérée peu après son arrestation jeudi dernier et elle devra comparaître pour la première fois en justice en novembre.

Milton Psychic est immatriculée comme entreprise en Ontario au nom de Stevenson, d’après McCullagh, et la police croit qu’elle y travaille depuis 2013. Le site Web de Milton Psychic décrit Madeena comme une “lectrice, guérisseuse et conseillère supérieure de tous les médiums” et fait la promotion d’une gamme de services qui comprennent la lecture des paumes, et des boules de cristal, ainsi que la lecture du tarot, des pierres de runes, sans parler de travaux moins tangibles comme les évaluations du vécu, du dynamisme et du futur de la vie d’une personne. Les clients peuvent payer 75 $ pour une lecture ou 130 $ pour deux lectures.

“Je suis conscient que vous auriez pu avoir de faux espoirs et de fausses promesses qui vous ont (sic) mené sur un chemin de confusion plus profond”, peut-on lire dans une note d’introduction sur le site Web. “Une fois que vous aurez fait l’expérience d’une lecture avec moi, vous saurez que vous avez trouvé et expérimenté le don le plus vrai et les conseils que vous cherchiez.”

L’arrestation de Stevenson pourrait marquer l’une des toutes dernières arrestations de Canadiens pour pratique trompeuse de la sorcellerie. Le projet de loi C-51 – un projet de loi qui, entre autres modifications à des articles désuets du Code criminel, abrogerait l’interdiction de faire frauduleusement semblant de pratiquer différentes formes de magie – est actuellement en troisième lecture au Sénat, indiquant qu’il est en voie d’être adopté et de devenir une loi.

Mme McCullagh a dit que la police de Halton avait envisagé de ne pas porter l’accusation de sorcellerie sur cette base, mais a choisi d’aller de l’avant parce que le projet de loi C-51 n’a pas encore été adopté. Elle a dit que la police ne voulait pas que l’arrestation de Stevenson soit perçue comme une condamnation des religions païenne ou wiccane, mais simplement comme une fraude qu’ils disent que Stevenson a exécuté.

“Ce n’est pas illégal de prédire l’avenir de quelqu’un. Ce n’est pas illégal d’aller voir un médium”, a dit M. McCullagh. “Mais quand quelqu’un utilise ça pour commettre une fraude, c’est une infraction criminelle.”

Mme McCullagh a indiqué que la majorité des victimes présumées dont la police a entendu parler se sont manifestées dans les jours qui ont suivi l’arrestation de Mme Stevenson, et qu’ils espèrent que d’autres communiqueront avec eux à ce sujet. En attendant, la police exhorte les gens qui cherchent à rencontrer une diseuse de bonne aventure à ne rendre visite qu’à des médiums “de bonne réputation” et à se tenir à l’écart s’ils sont susceptibles, sur le plan émotif ou financier, d’être victimes d’une éventuelle arnaque.

“De plus, si on vous dit qu’une malédiction vous afflige, ne les croyez surtout pas”, a dit Mme McCullagh. “N’y allez que pour vous divertir. Ne prenez pas tout ce qu’ils disent à cœur.”

Sources: Le nouvel ordre mondial, National Post, le 22 octobre 2018

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.