Un livre d'oracles, vieux de 1 500 ans, évoque Jésus, et les destinées de Marie

Un livre d’oracles, vieux de 1 500 ans, évoque Jésus, et les destinées de Marie

En date du 4 février 2015.

Un ancien recueil d’oracles, écrit il y a 1500 ans en langue copte, a été déchiffré par un chercheur américain. Intitulé “Évangile des destinées de Marie”, cet ouvrage était vraisemblablement utilisé à des fins de divination.

REVUE DE PRESSE – Sept centimètres sur six. Telle est la minuscule taille de ce livre vieux de 1500 ans, écrit en copte, et qui vient d’être déchiffré par le professeur de religion Anne-Marie Luijendijk (Université de Princeton, États-Unis). L’information estpubliée le 3 février par nos confrères de la revue en ligne anglophone LiveScience.

Que contient ce livre ? Des oracles, au nombre de 37 : “Lorsque j’ai commencé à déchiffrer le manuscrit et que j’ai rencontré le mot “évangile” au début du texte, je m’attendais à lire des faits au sujet de la vie et de la mort de Jésus, comme dans les évangiles canoniques”, explique Anne-Marie Luijendijk. Mais à la place, le chercheur américain a découvert une série d’oracles, dont très peu faisant allusion à Jésus.

Selon Anne-Marie Luijendijk, ce livre ancien qui est aujourd’hui la propriété du Musée Sackler de l’Université de Harvard (États-Unis), était utilisé à des fins de divination : il aurait eu pour but de prodiguer des encouragements et des conseils sur la conduite à tenir aux personnes en détresse, se questionnant sur leur avenir.

Par exemple, toujours selon le chercheur américain, une personne souhaitant obtenir une réponse à une question pouvait se tourner vers le propriétaire de ce livre, lequel sélectionnait alors au hasard d’un des 37 oracles du livre. Le propriétaire de l’ouvrage agissait peut-être comme un devin, en aidant à interpréter les oracles.

Le livre était peut-être aussi utilisé par son propriétaire qui, lorsqu’il était confronté à une question, sélectionnait tout simplement un oracle au hasard pour chercher une réponse.

De fait, les traductions sont éloquentes. Le septième oracle du livre dit ainsi ceci : “Ô humain, tu sais que tu as fait du mieux que tu le pouvais. Tu n’as gagné rien d’autre que la perte, le conflit et la guerre. Mais si tu as un peu de patience, ta situation connaîtra la réussite à travers le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob”.

Quant à l’oracle 34, en voici une traduction : “Va de l’avant, immédiatement. C’est une chose de Dieu. Tu sais que tu souffres beaucoup depuis de nombreux jours. Mais cela ne doit pas t’importer, parce que tu es au havre de la victoire”.

Mais au fait, pourquoi le terme “évangile” a-t-il été utilisé par son auteur ? Selon Anne-Marie Luijendijk, le terme “évangile” est à entendre comme “bonnes nouvelles” : “Le fait que ce livre est appelé ainsi est très signifiant. Pour moi, cela indique que cela a un rapport avec la façon dont les gens le consultaient, et le voyaient peut-être comme une source de bonnes nouvelles. Personne ne veut entendre de mauvaises nouvelles lorsqu’il s’agit de connaître son avenir”.

En lire plus sur le site de LiveScience (en anglais) : “Newfound ‘Gospel of the Lots of Mary’ Discovered in Ancient Text“.

Source: Wikistrike

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.