Selon des études scientifiques, la méditation pourrait déclencher des manies, la dépression, des hallucinations et la psychose

Selon des études scientifiques, la méditation pourrait déclencher des manies, la dépression, des hallucinations et la psychose

NDLR: Lire mon commentaire au bas de l’article.

En date du 27 mai 2015.

Selon une étude menée aux États-Unis, 60 % des personnes interrogées qui ont participé à une retraite de méditation ont subi au moins un effet secondaire négatif, comprenant la dépression, la panique ou la confusion. Parmi elles, 14 ont subi des effets profondément négatifs.

Les chercheurs dénoncent qu’il n’existe pas suffisamment d’études statistiques rigoureuses qui s’intéressent aux effets négatifs de la méditation, comme si la pratique de la “pleine conscience” ne peut qu’être positive.

Les experts du comportement et de psychologie clinique de l’Université Coventry et du Surry questionnent pourquoi une technique qui permet de modifier nos perceptions et notre propre réalité peut être sans effets indésirables.

Sources: Wikistrike, Dailymail.

NDLR: Encore de l’argent gaspillé pour prouver une théorie bizarre. À quand une étude sur les bienfaits et une autre sur les effets secondaires du vent entre les orteils?

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.