La science révèle qu’il y a des avantages surprenants à être pessimiste

La science révèle qu’il y a des avantages surprenants à être pessimiste

Combien de fois vous a-t-on dit que quelque chose de grand arrivera tant que vous croyez que c’est réalisable?

En passant des livres de psychologie populaire sur la pensées positives et autres aux séminaires et blogs sur l’amélioration personnelle, il y a beaucoup de battage médiatique concernant les avantages de cette ‘pensée positive’.

Et il y a certainement des preuves à l’appui – un grand nombre de travaux suggèrent que l’optimisme procure un certain nombre de récompenses positives, y compris une meilleure santé et un meilleur bien-être.

Mais qu’en est-il des gens qui ont tendance à voir le verre à moitié vide plutôt qu’ à moitié plein? Le pessimisme est-il toujours une mauvaise chose?

En fait, les dernières recherches suggèrent que certaines formes de pessimisme peuvent avoir des avantages.

Le pessimisme n’est pas seulement une question de pensée négative. La science de la personnalité a révélé qu’elle met également l’accent sur les résultats – ce qui est supposé se produire dans l’esprit.

Bien que les optimistes s’attendent à ce que des résultats positifs se produisent le plus souvent, les pessimistes s’attendent à ce que les résultats soient plutôt négatifs.

Il existe un type particulier de pessimiste, le “pessimiste défensif“, qui porte cette pensée négative à un tout autre niveau et l’exploite comme moyen d’atteindre ses objectifs.

La recherche a montré que cette façon de penser peut non seulement les aider à réussir, mais aussi leur apporter des récompenses plutôt inattendues.

Cependant, l’autre forme principale de pessimisme, qui consiste simplement à se plaindre des résultats négatifs, a moins d’effets positifs.

Performance et confiance en soi

Mais comment fonctionne le pessimisme défensif et quels avantages pouvons-nous en tirer?

Les chercheurs suggèrent que le pessimisme défensif est une stratégie que les gens anxieux utilisent pour les aider à gérer leur anxiété, ce qui pourrait autrement les amener à vouloir aller dans la direction opposée de leur but plutôt que de le poursuivre.

Le facteur crucial est d’établir de faibles attentes à l’égard des résultats d’un plan ou d’une situation en particulier – comme s’attendre à ce que vous ne soyez pas embauché après un entretien d’embauche – et d’envisager ensuite les détails de tout ce qui pourrait mal se passer pour faire de ces pires scénarios une réalité.

Cela donne au pessimiste défensif un plan d’action pour s’assurer que tous les incidents imaginés ne se produiront pas – comme s’entraîner pour l’entretien et y arriver très tôt.

Les avantages du pessimisme défensif s’étendent également au rendement réel.

Une étude démontre que cela est lié à une humeur négative. Lorsqu’il leur a été demandé d’être de bonne humeur, les pessimistes défensifs se sont mal comportés dans une série d’énigmes.

Cependant, lorsqu’ils étaient de mauvaise humeur, en leur demandant d’imaginer comment un scénario pouvait avoir des résultats négatifs, ils ont obtenu de bien meilleurs résultats.

Cela suggère qu’ils exploitent leur humeur négative pour se motiver afin d’être plus performants.

Le pessimisme peut aussi être plus bénéfique que l’optimisme dans les situations où vous attendez des nouvelles au sujet d’un résultat et où il n’y a aucune possibilité d’influencer le résultat (comme attendre les résultats d’un entretien d’embauche).

Lorsque le résultat n’est pas aussi bon que les optimistes l’avaient espéré, ils éprouvent plus de déception et d’humeur négative que les pessimistes.

Étrangement, ce type de pessimisme peut même contribuer à renforcer la confiance. Dans une étude qui a suivi les étudiants tout au long de leurs études universitaires, ceux qui étaient des pessimistes défensifs avaient une plus grande estime de soi que les autres étudiants anxieux.

En fait, leur estime de soi a presque atteint le niveau des optimistes au cours des quatre années de développement de l’étude.

Cela peut être dû à l’augmentation de la confiance des pessimistes défensifs à anticiper et à éviter avec succès les résultats négatifs qu’ils imaginaient.

Santé

La stratégie du pessimiste défensif qui consiste à se préparer à empêcher l’apparition de résultats négatifs peut aussi avoir des avantages très réels sur le plan de la santé.

Bien que ces personnes s’inquiètent davantage de tomber malades et développer une maladie infectieuse que les optimistes, elles sont également plus susceptibles de prendre des mesures préventives.

Par exemple, ils peuvent fréquemment se laver les mains et demander des soins médicaux rapidement lorsqu’ils éprouvent des symptômes inhabituels.

Lorsque les pessimistes tombent dans des maladies chroniques, leur vision négative de l’avenir peut être plus réaliste et encourager le genre de comportements que les professionnels de la santé recommandent pour gérer leur maladie.

J’ai mené une étude auprès de deux groupes de personnes – les personnes atteintes d’une maladie inflammatoire de l’intestin (MII) ou d’arthrite – et je leur ai demandé d’évaluer leur état de santé futur sur une simple échelle allant de médiocre à excellent.

Parce que l’arthrite et les MII sont des affections qui sont là pour rester et qui s’aggravent souvent avec le temps, vous ne vous attendez pas à ce que les gens pensent que leur santé s’améliorera à l’avenir.

Cependant, ceux qui étaient optimistes ont estimé que leur santé s’améliorerait à l’avenir, alors que les pessimistes voyaient leur santé empirer à l’avenir.

Ce point de vue peut amener les pessimistes à adopter les types de stratégies d’adaptation nécessaires pour gérer des symptômes comme la douleur.

Cela dit, cet avantage peut être mieux réalisé lorsque l’on est au moins optimiste quant à l’efficacité réelle de ces stratégies.

La principale différence qui sépare les pessimistes défensifs des autres individus qui pensent négativement – comme ceux qui sont simplement anxieux ou déprimés – est la façon dont ils sont confrontés aux diverses situations de la vie.

Alors que les gens ont tendance à fuir et à éviter d’être confrontés aux problèmes anticipés lorsqu’ils se sentent anxieux ou déprimés, les pessimistes défensifs utilisent leurs attentes négatives pour se motiver à prendre des mesures actives pour se sentir prêts et mieux contrôler les résultats.

Donc, être pessimiste n’est pas nécessairement mauvais, bien que vous pouvez irriter les autres. En fin de compte, c’est ce que vous faites avec ce pessimisme qui importe.

Sources: Le nouvel ordre mondial, Science Alert, le 24 février 2018

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.