Nouvelle théorie à peine croyable sur le suaire de Turin

Nouvelle théorie à peine croyable sur le suaire de Turin

En date du 14 février 2014.

Le suaire de Turin est depuis toujours aussi vénéré qu’énigmatique. Il compte parmi les reliques chrétiennes les plus importantes. Et ceux qui croient en son authenticité estiment qu’il s’agit bel et bien du linceul de Jésus-Christ, dont on devinerait le visage sur la surface de l’étoffe, ainsi que d’autres taches qui seraient cohérentes à celles laissées par la crucifixion décrite dans la Bible.

Là où certains voient un miracle, d’autres cherchent plutôt une explication plus scientifique à l’existence de ces marques. Des chercheurs du Politecnico di Torino ont justement élaboré une hypothèse qui pourrait, selon eux, fournir une explication scientifique à l’existence et à l’authenticité du suaire. Selon eux, comme le rapporte Livescience.com, une émission de neutrons provoquée par un séisme qui aurait eu lieu à la mort de Jésus aurait pu créer l’image sur le suaire, tout en ayant un impact sur le taux de carbone 14 de ce dernier, que ses détracteurs utilisaient comme argument pour faire valoir qu’il s’agirait d’un faux créé au Moyen-Âge.

Leur hypothèse est soutenue par le fait que l’on a des traces historiques d’un séisme à Jérusalem à l’époque présumée de la mort de Jésus, vers l’an 33.

Les chercheurs Carpinteri, Lacidogna et Borla ont simulé un séisme en broyant des spécimens de roche à comportement fragile et ont découvert qu’un tel événement aurait pu provoquer une émission de neutrons qui, à leur tour, auraient entraîné une réaction chimique imprimant les contours du visage sur le tissu.

Ce que dit leur étude:

“Des hypothèses et confirmations expérimentales qu’un phénomène d’oxydation généré par un séisme peut créer des images en 3D sur des tissus de lin ont récemment été mises en avant. Qui plus est, une telle irradiation aux neutrons aurait également pu provoquer une datation au carbone 14 erronée, à cause d’une accumulation de noyaux de C146 dans les fibres du lin.”

Trois documents historiques distincts évoquant un séisme dévastateur

D’autre part, les scientifiques ont établi un parallèle entre la mort de Jésus et un séisme qui aurait eu lieu à cette époque en se référant au récit du jour de sa mort de l’historien grec Thallus, à l’évangile de Matthieu, au récit de Joseph d’Arimathie ainsi qu’aux écrits de Dante Alighieri: “Si on accepte que ce que l’on voit sur le suaire de Turin soit le visage d’un homme mort à la Pessa’h (Pâques) en l’an 33, nous pouvons compter sur trois documents historiques distincts qui relatent l’occurrence d’un séisme dévastateur à ce moment précis.”

Pour plusieurs, il s’agit donc là d’une validation de l’authenticité du suaire de Turin, arguant que la datation au carbone effectuée par l’université d’Oxford en 1988 est erronée.

Néanmoins, d’autres scientifiques remettent déjà en question ces conclusions en s’appuyant sur le fait que les datations au carbone 14 d’objets provenant de zones fortement sismiques telles que le Japon, n’ont jamais démontré de telles divergences. “On procède à la datation d’objets de cet âge depuis des décennies et personne à ce jour n’a rencontré ce genre d’erreur”, a expliqué Gordon Cook, professeur de géochimie environnementale de l’université de Glasgow à Livescience.com.

Ce n’est par ailleurs pas la première fois qu’une telle hypothèse basée sur la radiation est mise en avant. En 2013, Giulio Fanti et une équipe de chercheurs de l’université de Padoue avaient procédé à un test dont les résultats dataient le suaire de Turin entre 300 avant J.-C. et 400 après. J.-C.

Source: Wikistrike

This picture taken on February 20, 2012

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.