Le mystère du S.S. Ourang Medan, le navire de la mort!

Le mystère du S.S. Ourang Medan, le navire de la mort!

En 1948, alors qu’il naviguait dans le détroit de Malacca, le cargo Hollandais SS Orang Medan, envoya des signaux de détresse SOS, disant que tout le monde était mort à bord, puis un ultime message en code Morse : «Je meurs».

Quelques heures après une navire de sauvetage aborda le bateau en détresse. Après de nombreuses tentatives pour rentrer en contact avec l’équipage, l’équipe de sauvetage monta à bord mais furent choqués par ce qu’ils trouvèrent.

Tout le monde sur le Orang Medan était mort. Mais le plus inquiétant était le visage des marins. Ils portaient tous comme des masques de terreur, les yeux béants d’horreur et écarquillés, regardant le ciel. Tous les morts avaient leurs bras tendus comme pour conjurer une sorte de mal. Il y avait même un chien mort parmi l’équipage dont les dents montrait qu’il grognait au moment de mourir.

tumblr_m8vufeES151qlve52o1_1280

Dans la salle des machines qui annonçait plus de 40°, les sauveteurs pouvaient souffler de la buée. Il fut décidé de ramener le navire au port, mais alors que le bateau était en train d’être préparé pour être tracté, une épaisse fumée noire apparut de la coque. L’équipe de sauvetage quitta rapidement le navire et quelques minutes après, le Medan explosa et sombra.

Pollution chimique ou toxique ? Empoisonnement alimentaire ? Cause surnaturelle ? Personne ne sait.

Source: ONG

En savoir plus sur Jean-François Cloutier

Bonjours! Je me nomme Jean-François, je suis rédacteur gestionnaire du site www. tvqc.com, mais je suis aussi amateurs de nouvelles mystérieuse et insolite. De par ce fait, j'aime parfois écrire de petites chroniques pour mon ami Vincent!

Un commentaire

  1. is this boat are keeping like paranormal historys .like the queenmary

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.