Les mystères du mont Kailash : pourquoi personne ne l’a jamais escaladé ?

Les mystères du mont Kailash : pourquoi personne ne l’a jamais escaladé ?

Le mont Kailash est situé dans une région reculée du Tibet occidental et ce lieu est peut-être l’un des endroits les plus mystérieux de la planète Terre. Peu importe les efforts des chercheurs, les secrets de la montagne restent incompréhensibles…

L’altitude du Kailash est de 6666 mètres. Quatre rivières principales de l’Inde y prennent leur source. Cependant, les principaux mystères de l’eau sont deux lacs. Ils sont situés à une altitude de 4650 mètres. Séparés l’un de l’autre par un mince isthme de pierre, ils sont une véritable merveille du monde.

Le premier – Manasarovaras, Mapam Jumco (« lac d’eau vive ») garde son calme par tous les temps, même les plus défavorables. Vous pouvez boire sans risque son eau douce la plus pure. Certains remarquent même l’effet curatif et rajeunissant du Manasarovar.

Les eaux salées du second réservoir sont constamment en tempête. Même s’il n’y a pas de brise sur la rive, la surface du lac est toujours en ébullition. Le lac Rakshastal (« lac mort » ou « lac du démon ») est constamment en mouvement. Son eau n’est pas si impropre à la consommation, elle est simplement dangereuse pour les humains. Parmi les pèlerins, il existe une interdiction sacrée de visiter cet endroit.

Des éclipses solaires et lunaires sont visibles dans ces deux lacs. On ne sait toujours pas si ces lacs ont été formés naturellement ou artificiellement. Toutes les rivières prennent leur source au mont Kailash : 4 rivières prennent leur source dans les 4 directions du mont Kailash – Brahmapoutre, Indus, Sutlej et Karnali. Le Gange, la Saraswati et d’autres fleuves de Chine prennent également leur source dans ces rivières.

Ce n’est pas la chose la plus surprenante qui se passe sur la mystérieuse montagne. La rumeur veut que le temps s’y comporte différemment. Il s’écoule parfois en douceur, parfois il s’étire, mais le plus souvent il court comme s’il sautait. De plus, ce phénomène ne s’applique qu’aux espèces biologiques.

Certains voyageurs ont remarqué qu’à en juger par la façon dont les cheveux poussent, 12 heures passées sur la montagne peuvent être assimilées à deux semaines ordinaires complètes.

Mais tout le monde n’est pas capable de s’approcher de cette montagne. Pour une raison quelconque, les pensées du voyageur sont confuses, et voilà qu’il ne fait que monter gaiement l’escalier, et la seconde d’après, il manque de le descendre en courant. D’ailleurs, beaucoup ont remarqué que la prise de conscience du changement de direction se fait déjà au pied.

Aucun alpiniste n’a encore réussi à conquérir le sommet du mont Kailash.

En 1926, Hugh Ruttledge a étudié la face nord, qu’il estimait « totalement infranchissable » et a pensé à une ascension de l’arête nord-est, mais il a manqué de temps. Ruttledge avait exploré la région avec le colonel R. C. Wilson, qui se trouvait sur l’autre versant de la montagne avec un sherpa nommé Tseten.

Wilson a dit que Tseten lui a dit : « ‘Sahib, nous pouvons grimper là !’… car il voyait lui aussi que cela [la crête SE] représentait une route praticable vers le sommet ». Wilson poursuit en expliquant que, bien qu’il ait voulu sérieusement escalader le Kailash, il s’est heurté à des difficultés inattendues : « Au moment où j’ai découvert une marche facile vers le sommet de la montagne, une neige abondante s’est mise à tomber, rendant l’ascension impossible. »

Herbert Tichy était dans la région en 1936, tentant d’escalader la montagne. Lorsqu’il a demandé à l’un des Garpons de Ngari si le Kailash pouvait être escaladé, le Garpon a répondu : « Seul un homme entièrement libéré du péché pourrait escalader le mont Kailash. »

Outre les anomalies au sol, la montagne est remarquable par son emplacement. Elle est située directement en face de l’île de Pâques. Mais de l’autre côté de la planète. L’île est également connue pour ses mystères.

Les voyageurs ont effectué un certain nombre de mesures. Il s’est avéré que Stonehenge est exactement à 6666 kilomètres de Kailash. Le pôle Nord est exactement à la même distance, et le pôle Sud est deux fois plus éloigné.

Tous ceux qui étudient le mont Kailash affirment unanimement qu’il a une forme pyramidale. De manière surprenante, ses faces sont strictement orientées vers les points cardinaux. Les chercheurs sont également certains qu’il existe de vastes vides à la base et au milieu de la montagne.

Cela suggère directement la conclusion qu’il s’agit d’un bâtiment artificiel. Mais qui et pourquoi a érigé une telle structure cyclopéenne reste également un mystère.

Enfin, le mystère le plus intéressant du mont Kailash est le soi-disant sarcophage de Nandi qui s’y trouve. Il s’agit de l’un des lieux les plus sacrés.

Apparemment, cette forme spéciale est nécessaire pour la concentration de l’énergie cosmique dans le temple. Il a été prouvé que de telles formes ne se trouvent plus au Tibet. Cependant, on ne les trouve nulle part ailleurs sur la planète.

Si nous utilisons l’analogie avec les temples russes et indiens, alors il y a des raisons de croire que le sarcophage n’est que le sommet d’un ancien sanctuaire souterrain.

Correspondance des formes du Mont Nandi avec le Mausolée de D.M. Pozharsky dans le Monastère de Spaso-Euthymius (Suzdal, Russie) et le Temple de Navadevi (fin du 6ème – début du 7ème siècle, Jogeshvari, Etat)

Le temple lui-même est beaucoup plus bas.

Voici comment cet endroit est décrit dans les textes tibétains :

« [Au sud], dans une zone ouverte, devant ces sanctuaires funéraires dorés se dresse une colline rocheuse connue sous le nom de Palais du saint bouddhiste Angaji (gNas-brtan Yang-lag-byung-kyi Pho-brang), et sur les pentes de la montagne [à l’est], qui semble attachée à un rideau de soie blanche, vit l’assemblée divine de Yeshes Gonpo… ».

» Assemblée divine » – apparemment, cela signifie que le sarcophage cache pour l’instant au monde tous les grands maîtres qui ont été envoyés sur terre. Il est probable que Krishna, Bouddha, Zoroastre et peut-être même Jésus s’y trouvent, dans un état de samadhi (une méditation très profonde dans laquelle le corps peut subsister pendant des milliers d’années).

Le mont Kailash est aussi beau qu’il en a l’air, il est aussi mystérieux. Cette montagne renferme de nombreux secrets en son sein. Elle est mentionnée comme Kailas Khand dans le Shiva Purana, le Skanda Purana, le Matsya Purana, etc.

La mythologie dit qu’il y avait un ancien trésor de Kubera près du mont Kailash. Cependant, son emplacement exact n’est pas encore connu. Aujourd’hui, nous allons vous révéler les secrets et les mythes liés au Mont Kailash, sachant que vous serez choqués. Selon les scientifiques, le mont Kailash est le centre de la Terre.

On prétend que le Mont Kailash est souvent vu brillant dans le ciel avec 7 types de lumières. Selon les scientifiques de la NASA, cela pourrait être dû à la force magnétique qui règne ici.

Bien sûr, ce ne sont que des rumeurs. Et seule l’expédition pourrait confirmer ou infirmer ces théories. Malheureusement, pour des raisons qui nous sont inconnues, le gouvernement chinois a interdit les expéditions dans ces lieux.

Source: Astro Univers

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.