QUI FUT LE PREMIER ? - Des inventions en avance sur leur temps

QUI FUT LE PREMIER ? – Des inventions en avance sur leur temps

Voici quelques inventions qui ont vues le jour bien avant leurs temps.

Carte de crédit. Les cartes de crédit permettant d’acheter de l’essence étaient courantes aux États-Unis vers 1920. Mais ce n’est qu’en mai 1950 que Diner’s Club diffusa la première carte de crédit à usages multiples.

Couveuses. On attribue au Français Budin l’invention, en 1880, de la première couveuse. Il s’agissait d’un simple coffre de bois, chauffé par des casseroles d’eau chaude. En 1891, le docteur Alexandre Lion présenta une couveuse plus perfectionnée, qui filtrait l’air et le maintenait à température constante.

Films en vol. Dès avril 1925, sur les vols Londres-Paris de Imperial Airways, les passagers purent voir le film muet Le Monde perdu, d’après Conan Doyle, tourné en 1924. Mais il faut attendre 1967 pour que les films en vol deviennent une pratique courante, sur TWA.

Guillotine. La guillotine doit son nom à Joseph Ignace Guillotin, un médecin qui en avait proposé l’utilisation pendant la Révolution. Mais il n’en était pas l’inventeur.

On sait qu’un instrument de décapitation était en usage en Irlande en 1307. L’historien anglais
William Harrison décrivit en 1587 la « potence d’Halifax ». C’était une sorte de guillotine, dont la lame, au lieu d’être verticale, était horizontale. On l’employait depuis la nuit des temps. En 1581, en Écosse, on en employa un modèle, appelé ” la Demoiselle “, pour décapiter James Morton, le régent, accusé d’avoir trempé dans le meurtre d’Henry Darnley, époux de Mary, reine d’Écosse.

Hygiène dentaire. Il est fort probable que la brosse à dents soit apparue en Chine en 1498. Il est certain qu’on s’en servait en Europe au XVIIe siècle et que l’on vendait diverses pâtes et poudres à nettoyer les dents. Le docteur Zierner fut le premier à commercialiser son dentifrice Alexandra, en tube compressible, en Angleterre, en 1891.

Jukebox. Un premier jukebox modèle Edison fut élaboré à San Francisco par Louis Glass en 1889.

Mais l’appareil de John C. Dunton, créé en 1905, fut le premier à offrir le choix entre 24 cylindres. Le plus ancien de ceux à disques fut fabriqués à Chicago un an plus tard.

Stéréo. Alexander Graham Bell inventa le téléphone en 7876. Cinq ans plus tard, l’ingénieur français Clément Ader élaborait une forme primitive de transmission stéréophonique. Il relia les récepteurs téléphoniques d’un hôtel à des transmetteurs placés sur la scène de I’Opéra de Paris, distant de 4 km. Cinquante ans passèrent avant que la technologie en trouve une application pratique. En 1933, l’inventeur anglais Alan Dower Blumlein fit breveter son phonographe stéréo.

Mais les premiers, disques stéréo ne furent commercialisés aux États-Unis qu’en 1958.

Transfusion sanguine. Le principe de la transfusion sanguine fut compris dès 1665, par l’Anglais Richard Lower qui l’appliqua sur les animaux. Deux ans plus tard, Jean-Baptiste Denys, médecin de Louis XIV, injecta deux litres du sang d’un mouton à un jeune homme.

Mais la transfusion ne devint pas pratique courante, à cause du danger que couraient les patients à recevoir du sang incompatible avec le leur. Bien que le docteur James Blundell ait donné du sang humain à l’un de ses patients dès 1818, il fallut attendre 1900 pour que le médecin autrichien Karl Landsteiner identifie les quatre groupes sanguins. On lui doit les classifications Rhésus qui évitent les erreurs entre les sangs des donneurs et ceux des receveurs.

Verres de contact. Mentionner pour la première fois en 1827 par l’astronome anglais sir John Herschel, les verres de contact ne furent fabriqués qu’à partir de 1887 : un médecin suisse, Eugen Frick, de Zurich, avait trouvé le moyen de produire des lentilles de précision. La maison Zeiss d’Iéna (R.D.A.) fabriqua les premières.

Vidéodisques. Dès juin 1935, Major Radiovision de Londres commercialisa des vidéodisques. Chaque côté du disque présentait six minutes de son et d’image. La reproduction était obtenue par un procédé proche de celui des premières télévisions. Ce ne fut cependant pas à l’époque un succès commercial.

Voyage dans l’espace. La tradition veut que quatre singes aient été les premiers à pénétrer dans la stratosphère à bord d’une fusée V2, lancée depuis le Nouveau-Mexique en 1951. L’année suivante, des fusées Aerobee, abritant singes et souris, furent lancées plusieurs fois afin de tester les effets de l’apesanteur. Mais c’est à l’U.R.S.S. que l’on attribue les débuts de la conquête de l’espace, avec la mise en orbite de la chienne Laïka à bord du Spoutnik 2,le 3 novembre 1957.

Source: Faits étranges et récits extraordinaires aux Éditions: Sélection du Reader’s Digest, 1989.

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.