Dimanche , 5 Décembre 2021
Des lycéens ont découvert 4 nouvelles planètes extraterrestres
Illustration artistique montrant le satellite TESS (Transiting Exoplanet Survey Satellite) de la NASA à la recherche de planètes extraterrestres. Une équipe composée de deux lycéens a récemment utilisé les données du TESS pour découvrir quatre exoplanètes. (Image : © NASA)

Des lycéens ont découvert 4 nouvelles planètes extraterrestres

Ce pourrait être le début de deux brillantes carrières scientifiques.

Deux lycéens du Massachusetts – Kartik Pinglé, 16 ans, et Jasmine Wright, 18 ans – ont contribué à la découverte de quatre nouvelles planètes extraterrestres, selon un nouveau rapport d’étude.

Kartik Pinglé et Jasmine Wright sont les deuxième et troisième auteurs de l’article sur la découverte, qui a été publié en ligne lundi (25 janvier) dans The Astronomical Journal. Ils ont effectué leur travail dans l’autre monde par le biais du programme de mentorat de recherche des étudiants (SRMP) au Centre d’astrophysique de Harvard-Smithsonian (CfA) et au Massachusetts Institute of Technology (MIT), qui met en relation des lycéens locaux avec des scientifiques pour des projets d’une année.

“A la fin du programme, les étudiants peuvent dire qu’ils ont fait de la recherche active et de pointe en astrophysique”, a déclaré Clara Sousa-Silva, directrice du SRMP et cosmochimiste au MIT, dans un communiqué du CfA.

Pinglé et Wright ont travaillé avec Tansu Daylan, chercheur postdoctoral à l’Institut Kavli pour l’astrophysique et la recherche spatiale du MIT et auteur principal du nouvel article. Daylan et ses collègues – l’étude compte des dizaines de co-auteurs – ont examiné les observations de l’étoile solaire HD 108236 faites par le Transiting Exoplanet Survey Satellite (TESS) de la NASA.

Le TESS chasse les mondes extraterrestres par la “méthode de transit”, en notant les baisses de luminosité minuscules mais révélatrices des étoiles, causées par le croisement des planètes en orbite du point de vue de l’engin spatial. L’équipe a confirmé quatre de ces creux causés par des planètes dans la courbe de lumière de HD 108236, qui se trouve à environ 200 années-lumière de la Terre.

“J’étais très enthousiaste et très choqué”, a déclaré M. Wright dans la même déclaration. “Nous savions que c’était le but des recherches de Daylan, mais trouver un système multiplanétaire et faire partie de l’équipe de découverte, c’était vraiment cool”.

Trois des quatre nouveaux mondes découverts sont des planètes gazeuses légèrement plus petites que Neptune. Le quatrième est une super-Terre, une planète rocheuse un peu plus grande que la nôtre, ont déclaré les chercheurs. Les quatre exoplanètes sont très proches de HD 108236 ; leurs périodes orbitales vont d’un peu moins de quatre jours terrestres à 19,5 jours terrestres.

Pour la perspective : La planète la plus intérieure de notre système solaire, Mercure, effectue un tour du soleil tous les 88 jours.

Les nouveaux mondes HD 108236 sont intrigants et méritent d’être étudiés plus avant, a déclaré M. Daylan.

“Notre espèce contemple depuis longtemps des planètes au-delà de notre système solaire, et avec les systèmes multiplanétaires, vous touchez en quelque sorte le jackpot”, a-t-il déclaré dans la même déclaration. “Les planètes sont issues du même disque de matière autour de la même étoile, mais elles ont fini par être des planètes différentes avec des atmosphères et des climats différents en raison de leurs orbites différentes. Donc, nous aimerions comprendre les processus fondamentaux de la formation et de l’évolution des planètes en utilisant ce système planétaire”.

Daylan a également déclaré qu’il aimait travailler avec Pinglé et Wright, qui étaient payés quatre heures par semaine pour leur travail via le SRMP.

“Ce sont des scientifiques salariés”, a déclaré Mme Sousa-Silva. “Nous voulons les encourager à poursuivre une carrière académique agréable et gratifiante, peu importe ce qu’ils font dans la vie”.

Pinglé et Wright pourraient bien continuer à suivre la voie scientifique. Pinglé, un junior, pense à étudier les mathématiques appliquées ou l’astrophysique après l’obtention de son diplôme, selon la déclaration du CfA. Et Wright a été accepté dans un programme de Master d’astrophysique de cinq ans à l’Université d’Edimbourg en Ecosse.

Source: Space.com, Le nouvel ordre mondial, 30 janvier 2021 – Traduction par Astro Univers

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.