Yellowstone : 153 séismes ont frappé au mois de juillet, les craintes du Big One sont bien réelles

Yellowstone : 153 séismes ont frappé au mois de juillet, les craintes du Big One sont bien réelles

Le parc national de YELLOWSTONE a été frappé par 153 tremblements de terre durant le mois de juillet, ce qui fait craindre le tremblement de terre du “Big One” ; c’est à dire la super-éruption volcanique.

La station sismographique de l’Université de l’Utah, qui est responsable de l’exploitation et de l’analyse du réseau sismique de Yellowstone, a révélé que 153 tremblements de terre ont frappé la région du parc national de Yellowstone en juillet.

Selon le United States Geological Survey (USGS), le plus grand séisme avait une magnitude de 2,5 et faisait partie d’une petite série de 12 séismes.

Une séquence plus importante de 77 séismes s’est produite à 14 kilomètres au sud-sud-ouest de Mammoth dans le Wyoming entre le 16 et le 27 juillet.

Le plus grand tremblement de terre a été un microséisme de magnitude 2,3 qui a frappé le 24 juillet à 20h40.

Les grandes séries de terres comme celles-ci sont assez courantes et représentent environ la moitié de l’activité sismique totale dans le parc national de Yellowstone.

L’USGS a également révélé que les geysers sont demeurés actifs en juillet, avec des éruptions les 6 et 20 juillet.

Les scientifiques de l’Observatoire des volcans de Yellowstone continuent également d’aider leurs collègues de Hawaï à répondre à la crise en cours sur le site du volcan Kilauea.

Le super volcan Yellowstone est l’un des sites les plus dynamiques au monde et a été fermé le 10 juillet après que les autorités du parc ont trouvé des fissures dans la roche.

Bien que le super volcan n’ait pas connu d’éruption active depuis 664 000 ans, les scientifiques le surveillent en permanence.

Un super volcan est des milliers de fois plus puissant qu’un volcan lambda et pourrait entraîner des changements massifs dans le monde entier.

Les scientifiques croient même qu’une éruption éjecterait 300 kilomètres cubes de matériaux et qu’un écoulement pyroclastique provoquerait l’éjection de cendres volcaniques dans l’air et leur dispersion dans l’ensemble des États-Unis.

Ce volume de cendres serait dévastateur et pourrait tuer des gens, des plantes, des animaux et même broyer des bâtiments et aplatir des villes.

Yellowstone est le site de la plus grande et la plus diverse collection de thermes naturelles et est l’un des cinq observatoires volcaniques de l’USGS qui surveillent les volcans pour la science et la sécurité publique.

En plus d’être située sur le site de Snake River Plain-Yellowstone, une zone tectoniquement active, la région possède également une abondance de sources chaudes et de bassins de boue profonds qui recueillent les liquides et les gaz sous la surface.

Pour cette raison, les petits tremblements de terre sont fréquents à Yellowstone, qui est généralement frappé par 1 000 à 3 000 tremblements de terre par an, selon le Service des parcs nationaux.

Sources: Le nouvel ordre mondial, Express.co.uk, le 8 août 2018

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.