NASA: Des astéroïdes gigantesques atteindront la Terre cinq jours avant Noël

NASA: Des astéroïdes gigantesques atteindront la Terre cinq jours avant Noël

UN ASTÉROÏDE de la taille du World Trade Centre se trouve sur une dangereuse orbite terrestre qui pourrait lancer la roche sur la planète pendant les festivités de Noël.

L’astéroïde, connu sous le nom de 216258 2006 WH1, est prêt pour son approche la plus rapprochée de la Terre le 20 décembre – quelques jours avant Noël. La roche spatiale de 540 mètres a la même taille que le World Trade Centre et causerait des ravages importants et une extinction massive.

On pense que l’astéroïde se dirige actuellement vers la Terre à une vitesse de 43 200 km/h.

La trajectoire de l’astéroïde pourrait également être influencée par un phénomène naturel connu sous le nom d’effet Yarkovksey.

L’effet se produit lorsque la légère force de la lumière du soleil contourne un astéroïde dans un sens ou dans l’autre de son parcours naturel.

Son influence sur un astéroïde a été démontrée en 2012 avec l’astéroïde 1999RQ36.

Des scientifiques, en utilisant l’effet Yarkovksey, ont été en mesure d’estimer plus précisément l’orbite des astéroïdes jusqu’à ce jour..

Les astéroïdes de plus de 35 mètres de diamètre représentent une menace pour une ville, ce qui signifie que 216258 2006 WH1 avec ses 540 mètres de diamètre causerait probablement des dégâts dans le monde entier.

L’astéroïde n’a pas encore été mesuré sur l’échelle Torio Impact Hazard Scale, mais sera probablement inscrit comme une menace sérieuse lorsqu’il sera ajouté.

Une version épurée de l’échelle de Torio a été présentée aux Nations Unies en 1995.

Puis, une version révisée a été présentée en 1999 lors d’une conférence sur les objets géocroiseurs (NEO).

C’est à cette conférence que les participants ont voté pour faire de la version révisée la principale échelle que les scientifiques utiliseraient et à laquelle ils se référeraient pour étiqueter la menace que représentent les astéroïdes pour la Terre.

Le système a une échelle entière allant de 0 à 10 avec un code couleur associé.

À l’heure actuelle, il rend compte de la probabilité et des conséquences d’un événement susceptible d’avoir des répercussions.

Un dix sur l’échelle signifie qu’une collision est certaine, capable de provoquer une catastrophe climatique mondiale qui pourrait menacer l’avenir de la civilisation telle que nous la connaissons, que la roche entre en collision avec la terre ferme ou l’océan.

De tels événements se produisent en moyenne une fois tous les 100 000 ans, ou moins souvent.

La valeur Un sur l’échelle correspond à une découverte routinière et « normale ».

Cette terminologie « normale » n’est apparue qu’en 2005, alors qu’avant cela signifiait « des événements méritant un suivi attentif ».

Il en a résulté une couverture médiatique exagérée, les astéroïdes à l’échelle de Un étant relativement courants, la terminologie a dû être changée pour « normale » afin d’éviter de susciter une panique et une attention massives.

Pour ces astéroïdes, les calculs montrent que le risque de collision est extrêmement improbable et qu’il n’y a aucune raison de s’inquiéter ou d’attirer l’attention du public.

De nouvelles observations télescopiques conduiront très probablement à la réaffectation des roches qui étaient initialement classées au niveau un pour finalement devenir un niveau zéro.

Des organisations comme la NASA et l’Agence spatiale européenne (ESA) surveillent de près les objets géocroiseurs qui passent près de la Terre.

Les objets géocroiseurs sont tous des comètes et des astéroïdes dont l’orbite s’approche de celle de la Terre autour du Soleil.

La NASA a dit : « Un NEO comprend tout astéroïde, météorite ou comète orbitant autour du Soleil dans un rayon de 30 millions de km autour de l’orbite de la Terre. »

Sur les 829 361 astéroïdes connus et les 3 592 comètes connues du système, plus de 20 000 roches spatiales sont classées comme objets géocroiseurs.

Source: The Express, Le nouvel ordre mondial, 9 novembre 2019

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.