Maladie X : Des scientifiques sont à la recherche de la prochaine épidémie et elle pourrait éradiquer des MILLIONS de personnes

Maladie X : Des scientifiques sont à la recherche de la prochaine épidémie et elle pourrait éradiquer des MILLIONS de personnes

Les SCIENTIFIQUES sont à la recherche d’une maladie actuellement inconnue, la maladie X, qui pourrait être la prochaine épidémie mondiale.

L’hypothèse de la maladie X a le potentiel de détruire et d’anéantir de larges portions de la population humaine comme la grippe espagnole, qui a tué 5% de la population mondiale, et la grippe russe, qui a a tué un million d’Européens.

Plus tôt cette année, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré que la maladie X est l’un des grands risques potentiels pour l’existence humaine et une priorité absolue pour la recherche.

Les scientifiques ont fait des progrès pour tenter de découvrir l’inconnu et ont trouvé deux nouveaux virus chez les chauves-souris du Myanmar, appartenant à la famille des coronavirus, qui ont déjà fait deux foyers sur Terre.

L’un d’eux est le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) qui a infecté environ 8 000 personnes en 2003.

L’autre est le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (SREM) qui a un taux de mortalité de 35 % et a été identifié pour la première fois en 2012.

Marc Valitutto, un vétérinaire de la faune sauvage du programme de santé mondiale du Smithsonian Conservation Biology Institute, a déclaré : “Notre but est de rechercher un virus pandémique, un virus qui a le potentiel d’avoir une mortalité élevée.”

Il ajoute que les prochaines maladies viendront probablement d’Asie ou d’Afrique, car ce sont les endroits où l’homme détruit le plus rapidement l’environnement.

Il a dit : “Nous voyons des forêts autrefois vierges menacées par un développement accru, ce qui met la faune de ces régions en contact étroit avec les humains.”

“Ce qui nous préoccupe, c’est que si vous utilisez la forêt pour les routes et l’agriculture, vous perturbez l’écosystème. Les animaux quitteront la forêt et seront exposés aux humains.”

Maintenant, le Museum of London présente une exposition qui met en lumière les dangers de la maladie X, inaugurée le 16 novembre.

Une déclaration du musée dit : “Le musée de Londres se tournera vers l’avenir pour la prochaine maladie mortelle inconnue qui pourrait nous frapper et explorera les épidémies mortelles des siècles passés.”

Cependant, Vyki Sparkes, co-commissaire de la “Maladie X”, a déclaré que tout n’est pas sombre et que les nouvelles technologies et les nouveaux médicaments nous aideront à mieux faire face à une future épidémie inconnue.

Elle a dit : “Bien qu’il y ait une très forte probabilité que la prochaine grande épidémie provienne d’une source totalement inattendue, il ne s’agit en aucun cas d’une histoire complètement sombre.”

“Londres est très bien préparée à toute flambée potentielle et sa surveillance médicale continue est scrupuleuse.”

“En outre, nous pouvons revenir sur plusieurs cas de réussite. Au XVIIIe siècle, la variole a tué entre 8 et 20 % de la population de Londres.”

“Elle a décliné à la fin du XVIIIe siècle avec l’introduction de la vaccination et a été complètement éradiquée en 1980.”

“De même, le choléra n’est pas revenu dans la capitale depuis 1866, après les grands exploits techniques de Joseph Bazalgette qui ont transformé le réseau d’égouts.”

“Ces succès devraient être une source d’inspiration pour faire face à l’arrivée de la “maladie X”.”

Sources: Le nouvel ordre mondial, Express.co.uk, le 7 novembre 2018

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.