Un écho radar, nouvelle preuve sur l’incident de Rendlesham

Un écho radar, nouvelle preuve sur l’incident de Rendlesham

Un écho radar, nouvelle preuve sur l’incident de RendleshamDepuis la nuit du 26 décembre 1980, la forêt de Rendlesham (Suffolk) est synonyme de lumières étranges observées dans le ciel et d’activité étrangère inexpliquée.

De nombreux membres du personnel de l’USAF ont affirmé avoir été témoins d’aéronefs d’origine extraterrestre et de mystérieuses lumières à East Gate, à proximité des bases aériennes de Woodbridge et Bentwaters.

Le média BBC rapporte que de nouvelles preuves ont récemment été recueillies pour appuyer l’un des cas d’ovnis les plus spectaculaires de Grande-Bretagne.

Rappelons que ces fameuses observations sont intervenues à l’occasion de deux nuits distinctes, lors de la semaine aprés Noël. Deux semaines plus tard, le Colonel Charles I. Halt a envoyé, au Ministère Britannique de la Défense, un rapport sur ce que ses hommes et lui ont vécu.

Le colonel Charles Halt vient de déclarer à la BBC avoir vu des objets non identifiés dans la forêt de Rendlesham en décembre 1980, ajoutant que des contrôleurs aériens de la RAF de Bentwaters ont détecté un objet inconnu dans le ciel.

Certains experts ont avancé la théorie que le colonel Halt et ses hommes avaient simplement vue des jeux de lumière dus au faisceau du phare d’Orford Ness situé à quelques kilomètres. Sauf que cette dernière révélation de Halt au sujet de la détection de trace radar légitime totalement l’hypothèse de l’ovni.

Halt, aujourd’hui âgé de 75 ans et ancien commandant adjoint de la base de Bentwaters, vit dans l’état américain de Virginie. Il a précisément déclaré que certains de ses anciens collègues n’avaient pas voulu parler de ces évènements jusqu’à leur retraite, bien qu’ils lui aient fourni des témoignages par écrit.

Rappelons que des membres du personnel de sécurité de l’US Air Force, John Burroughs et Jim Penniston, ont été les premiers à signaler la présence de lumières étranges, le 26 décembre 1980.

Burroughs, vétéran de l’US Air Force, estime que l’incident est à l’origine de ses problèmes de santé actuels.

Tout d’abord, le gouvernement a nié que Burroughs avait été en service actif à l’époque des faits.

Puis avec l’aide d’un avocat et du bureau du sénateur américain John McCain, les documents le concernant ont été corrigés et son handicap a fini par être reconnu.

Lui et son avocat perçoivent cette victoire comme « la reconnaissance par le gouvernement américain de l’existence des ovnis. »

Source: ovnis-direct.com.

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.