La Russie a bombardé un campement d’Annunaki

La Russie a bombardé un campement d’Annunaki

Le Kremlin a lancé une autre attaque tactique dans l’espoir d’occulter la guerre privée de Vladimir Poutine contre une race malveillante d’extraterrestres, les Annunaki. Samedi, le ministère russe de la Défense a annoncé qu’un de ses avions de chasse, un SU-25, a été abattu dans la province d’Idlib, en Syrie. Tahrir al-Sham, le groupe extrémiste lié aux terroristes d’Al-Nosra, aurait prétendument revendiqué la responsabilité, en affirmant que la bande des djihadistes avait abattu l’avion à l’aide d’un missile Stinger de confection américaine.

Notre source, l’ancien agent du KGB Strelnikov Isaac Stepanovich, affirme que l’histoire officielle est un écran de fumée dissimulant les luttes d’un président fatigué pour nettoyer la Terre d’extraterrestres hostiles. Selon Stepanovich, le SU-25 effectuait la surveillance aérienne d’un campement soupçonné d’abriter des Annunaki lorsqu’il a été attaqué par des armes à énergie directe. Le pilote s’est éjecté et l’avion a plongé au sol.

Beaucoup de gens croient que Poutine est en Syrie pour soutenir le régime d’al-Assad, mais ça va plus loin que ça. Les Annunaki sont en Syrie depuis longtemps, et Poutine tente d’empêcher la vermine d’infester d’autres nations. Il y a beaucoup d’histoires en Syrie sur les grands hommes qui entrent dans les villages la nuit et emmènent les enfants. A cause de la guerre, il y a beaucoup d’enfants orphelins et sans défense. Personne ne revoie jamais ces enfants et leurs histoires ne sont jamais rapportées. “Quand le ministère de la Défense a appris que de grands hommes ont été repérés enlevant des enfants près d’Idlib, Poutine a ordonné une enquête, soupçonnant l’ingérence des Annunaki.”

M. Stepanovich a déclaré que la Russie utilisait des avions conventionnels parce qu’après une bataille, les Anunnaki avait apparemment inventé un moyen de disparaître de la surveillance par satellite. “Le SU-25”, a-t-il ajouté, “a survolé une usine de munitions abandonnée et a commencé à photographier une escouade d’humanoïdes de 2 à 4 mètres de haut qui se cachaient près du campement. Le pilote a signalé ses constatations quelques secondes seulement avant qu’un ‘faisceau d’énergie verte’ ne tranche l’avion en deux.”

“Le pilote a été entendu dire qu’il était en train de s’éjecter, et c’est tout. Le rapport officiel dit qu’il a survécu à l’éjection mais qu’il a été tué par des terroristes. Le fait est que les Anunnaki l’ont démembré.”

En représailles, Vladimir Poutine a ordonné une énorme attaque aérienne sur le campement. Les sorties de SU-30 et de SU-34 ont écrasé le bastion Anunnaki avec une combinaison de munitions antichar et de munitions à courte portée, bombardant les scélérats extraterrestres à l’aide d’un mélange d’armes conventionnelles et, selon Stepanovich, d’une technologie brevetée connue pour son efficacité à éliminer le fléau Anunnaki. L’installation a été réduite en miettes, et une évaluation des dommages sur le champ de bataille n’a révélé aucun survivant. L’explosion a tout incinéré et détruit tout le monde.

Interrogé sur la question de savoir si M. Poutine s’est inquiété de la disparition d’enfants qui auraient pu être retenus captifs à l’usine, M. Stepanovich a déclaré: “Le président Poutine aime les enfants. Il a deux filles légitimes et je n’en dirai pas plus. Mais ne vous y trompez pas, c’est la guerre. Il y a plus d’Anunnaki autour, et éviter les dommages collatéraux est impossible.”

Hier soir, le ministère de la Défense a diffusé des images du carnage. Il montre soi-disant la destruction de l’installation ainsi que des cibles humanoïdes tentant de fuir la zone. Cependant, l’examen minutieux des images filmées en parallèle avec l’analyse criminalistique numérique donne à penser que les cibles visées étaient tout sauf humaines.

“Lorsque nous regardons la vidéo, il est très difficile de déterminer la taille d’une image à l’écran. De toute évidence, il fait sombre et nous regardons des images infrarouges ou de vision nocturne.” Ainsi, le Kremlin compare la vidéo aux séquences archivées d’engagements contre des cibles humaines. Ce faisant, ils en sont arrivés à la conclusion qu’il s’agissait de cibles plus importantes que les cibles à taille humaine standard. “La vidéo montre aussi une cible en fuite. Nous connaissons l’étendue de la zone, et nous pouvons voir jusqu’où elle a couru avant d’être touchée. Sur cette base, de simples calculs illustrent que la cible sprintait à 65 km/h, trop rapide pour un être humain.”

En revanche, en 2010, l’Olympien Usain Bolt a été chronométré à 44,7 km/h, la vitesse de sprint humain la plus élevée jamais enregistrée chez l’être humain.

Pour finir, nous avons demandé à Stepanovitch pourquoi Poutine ne dit pas la vérité au monde entier sur sa guerre contre les Annunaki, ce à quoi il a répondu: “Il y a de nombreuses raisons. L’Église orthodoxe russe est la première d’entre elles. Elle a supplié Poutine de dissimuler cette information, craignant que la connaissance des Annunaki et de leurs origines ne brise les principes fondateurs de la foi russe. En outre, le premier tour de l’élection présidentielle commence en mars. L’église a dit à Poutine que toute révélation compromettrait sa réélection.”

Sources: Le nouvel ordre mondial, Someone’s Bones, le 4 février 2018.

NDLR: Cet article est a prendre avec un grain de sel… ou carrément une boite de sel:)

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.