Reconstitution d'un vaisseau spatial

Reconstitution d’un vaisseau spatial

Quand les ufologues interrogent des témoins de supposées rencontres avec des extraterrestres, ils les pressent généralement de questions sur le vaisseau spatial.

Les témoignages de personnes qui prétendent avoir été transportées à bord de ces vaisseaux sont particulièrement intéressants, car l’on peul penser qu’elles ont vu de très près l’intérieur et l’extérieur de ces vaisseaux. Mais, selon l’analyse statistique effectuée par un folkloriste, Thomas Bullard, à partir des récits de plus de 300 «enlevés», le témoin passe généralement tellement de temps à l’intérieur du vaisseau «que ses descriptions les plus explicites et les plus cohérentes ressemblent à celles que Jonas donna du ventre de la baleine». Les souvenirs de l’extérieur des vaisseaux sont généralement limités à la taille et à la forme, la plupart des témoins décrivant un disque.

La majorité relate des intérieurs de vaisseaux divisés en pièces, conclut Bullard, et c’est l’endroit où la victime a été soumise à un examen physique qui est le mieux détaillé. Les enlevés mentionnent également des lieux d’entretien où les extraterrestres sont supposés avoir interrogé leurs captifs, des salles de commande et des corridors. Les pièces sont généralement rondes et présentent des surfaces lisses. Selon Bullard, les intérieurs, comme celui qui fut décrit par Betty Andreasson après son expérience d’enlèvement en 1967, sont plus vastes que ne le laisse croire l’aspect extérieur du vaisseau. Grâce à des aménagements adéquats, l’ufologue Fred Youngren a toutefois réussi à incorporer les pièces décrites par Andreasson dans l’illustration qu’il a faite du vaisseau.

Les membres du Vehicle internal Systems Investigative Team (VISIT), dont le siège se trouve à Houston, espèrent pouvoir utiliser les données recueillies par Bullard pour reconstituer un jour un modèle d’OVNI. Ils s’intéressent particulièrement à l’éclairage, aux sons, à la circulation de l’air, aux temperatures, aux textures et aux systèmes de contrôle que les victimes d’enlèvements ont pu percevoir. Ces éléments fourniraient des indices sur les systèmes d’ingénierie des OVNI.

Source: Du Surnaturel à l’extraterrestre, Série: Les Mystère de l’inconnu, Éditions Time-Life, 1993.

Reconstitution d'un vaisseau spatial

Pour voir d’autres photos que j’ai créer sur mon compte Instagram

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Un commentaire

  1. C’est Patrick Maréchal qui doit être content !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.