L'observation de Chiles et Whitted

L’observation de Chiles et Whitted

Le 24 juillet 1948 à 02:45, les 2 pilotes d’un avion DC-3 de l’Eastern Airlines, John B. Whitted et le capitaine Clarence S. Chiles (8500 h de vol), aperçoivent au-dessus de Montgomery (Alabama) à 1500 m d’altitude un cigare volant d’environ 30 m de long, dont une intense lueur bleu sombre émane des flancs, frémissant le long du fuselage comme le long d’un tube de néon, et possédant comme des hublots carrés d’où s’échappe une lumière intense, et dont une flamme rouge-orangé s’échappe à l’arrière. L’équipage ainsi que le seul passager éveillé le voient arriver de face sur une trajectoire de collision : Il fonçait sur nous à une vitesse effrayante, déclarera Chiles. Manoeuvre d’évitement en catastrophe, un jet de flammes de 15 m fait vibrer l’avion, et affecte son pare-brise. L’ovni, toujours silencieux, reproduit la manoeuvre de l’avion et disparaît dans un nuage.

Au sol, la base de Robbins (Georgie) a vu un objet laissant une traînée lumineuse, et a estimé sa vitesse à 1300 km/h GEPAN, Note d’information n° 3, 1981 The DC-3 Hangar.

Le vol atterrit à Birmingham peu avant 04:00. Les pilotes se rendent à l’hôtel, pour apprendre que leur observation a déjà généré un intérêt certain. En quelques heures, ils sont interrogés à la station radio WCON, ainsi que par le journaliste William Key. Le signalement d’ovni gagne l’attention de la presse nationale. Les 2 hommes sont décrits par le fameux pilote et président de leur compagnie, le capitaine Eddie Rickenbacker, comme tout à fait fiables.
Enquête
Dessins de l’ovni décrit par Chiles et Whitted “Cas 5 (numéros de série 0565.00 à 0565.03)” in “The ‘Flying Saucer’s model”, Rapport Blue Book n° 14, 1955 Dessins de l’ovni décrit par Chiles et Whitted

Des gens suggèrent rapidement que l’objet a pu être un météore, mais les pilotes contestent cette explication : tous 2 ont vu de nombreux météores dans leurs carrières, et l’objet en question n’en était certainement pas un. Au contraire, ils insistent sur le fait que le fuselage volant qu’ils ont vu était une chose fabriquée par l’homme Clark, 182.

Dans les jours qui suivent, ils sont interrogés, ainsi que McKelvie, par les enquêteurs du projet Sign.

James McDonald, interroge les 2 pilotes dans les années 1960s et déclare être convaincu du fait qu’ils ont vu des ouvertures ou fenêtres clairement définies sur l’appareil qui buzzed leur avion cette nuit-là.

“Do We Have Visitors From Space?”, magazine Life, 7 avril 1952. Ruppelt, E. J.: “The Classics”, The Report on Unidentified Flying Objects, 1956. Ruppelt, E. J.: “Les heures sombres”, The Report on Unidentified Flying Objects, 1956. Ruppelt, E. J.: “Le projet Blue Book et le Big Build-Up”, The Report on Unidentified Flying Objects, 1956. Déclaration de James E. McDonald, Symposium sur les ovnis 1968. “UFOs: 1947-1968”, Scientific Study of Unidentied Flying Objects, 1969. Hartmann, W. K.: “Processus de perception, conception et signalement”, Scientific Study of Unidentied Flying Objects, 1969

GEPAN, Note d’information n° 3, 1981

Source: http://rr0.org/

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.