Dimanche , 5 Décembre 2021
Les « X-Files » britanniques sur les observations d’OVNIs sont désormais accessibles au public

Les « X-Files » britanniques sur les observations d’OVNIs sont désormais accessibles au public

Le ministère de la défense britannique publiera pour la première fois des rapports secrets sur les OVNIs.

Du début des années 1950 jusqu’en 2009, un département du ministère de la défense du Royaume-Uni a documenté et enquêté sur les rapports d’OVNIs. Aujourd’hui, plus de dix ans après la fin du programme, un grand nombre de ces dossiers autrefois classés secrets sur les observations d’OVNIs seront pour la première fois mis à la disposition du public.

Auparavant, certains dossiers du MoD sur les OVNIs avaient été publiés en ligne sur le site des Archives nationales britanniques, a rapporté le Telegraph. Cependant, tous les rapports de l’agence sur les OVNIs seront publiés cette année sur « une page web dédiée au gouvernement britannique », a déclaré un porte-parole de l’armée de l’air britannique (British Royal Air Force – RAF) au Telegraph.

La décision a été prise après que PA Media, une agence de presse britannique, a déposé une demande de dossiers sur les OVNIs en vertu de la loi sur la liberté d’information, selon le Telegraph. Les responsables du ministère de la défense ont décidé « qu’il serait préférable de publier ces dossiers, plutôt que de continuer à envoyer des documents aux archives nationales », a déclaré le porte-parole de la RAF.

La fascination du Royaume-Uni pour les OVNIs a atteint son paroxysme vers 1950, ce qui a incité le ministère de la défense à créer le groupe de travail sur les soucoupes volantes pour s’attaquer à ce phénomène, selon les Archives nationales britanniques. Les OVNI au début des années 1950 ont même attiré l’attention du Premier ministre Winston Churchill, qui a envoyé un mémo à son ministre de l’air en 1952 demandant : « A quoi revient toute cette histoire de soucoupe volante ? Qu’est-ce que cela peut signifier ? Quelle est la vérité ? »

Le groupe sur les soucoupes volantes a conclu que les OVNIs étaient des canulars, des illusions ou des objets ordinaires mal identifiés, recommandant « qu’aucune enquête supplémentaire ne soit entreprise sur les mystérieux phénomènes aériens signalés ». Néanmoins, d’autres divisions du ministère de la défense ont poursuivi le travail d’enquête officielle sur les OVNI au Royaume-Uni, faisant entrer ces efforts dans le XXIe siècle, ont rapporté les Archives nationales.

Le dernier rapport sur les OVNI publié en ligne par le ministère de la défense date de 2009 et couvre des observations qui ont eu lieu de janvier à fin novembre de cette année-là. Il s’agissait notamment d’une « lumière en forme de disque argenté » (signalée en janvier 2009), « jusqu’à 20 lumières orange et rouges » (signalées en juin), « une grande boule/sphère argentée/blanche » (signalée en juillet) et « trois orbes dorés flamboyants en diagonale dans le ciel » (signalées en septembre).

Après que le ministère de la défense a adopté un changement de politique le 1er décembre 2009, l’agence n’a plus enregistré ni enquêté sur les observations d’OVNI, selon le rapport. Mais ce qu’ils ont trouvé – y compris de nombreux rapports récents sur les OVNIs qui n’étaient auparavant disponibles qu’en version papier – sera publié en ligne dans les prochains mois, a déclaré Nick Pope, un ancien enquêteur sur les OVNIs pour le ministère de la défense.

« Il devrait y avoir des pépites intéressantes dans ces nouveaux dossiers », a déclaré M. Pope à The Express.

Source: Space.com, Le nouvel ordre mondial, le 5 février 2020 – Traduction par Astro Univers

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.