Mercredi , 7 Décembre 2022
Les vidéos d’OVNIs sont une couverture sinistre

Les vidéos d’OVNIs sont une couverture sinistre

« Les vidéos d’ovnis du Pentagone ont été diffusées pour préparer le public à une fausse invasion extraterrestre », a déclaré un ingénieur en aérospatial.

Mike Bara est un auteur à succès du New York Times, un conférencier et une personnalité de la télévision.

Il a commencé sa carrière d’écrivain après avoir passé plus de 25 ans comme concepteur/consultant en ingénierie pour de grandes entreprises aérospatiales, où il était un membre permanent du complexe militaire/industriel.

Ses livres sont consacrés aux théories du complot liées aux ovnis et aux extraterrestres, et il affirme aujourd’hui que les vidéos filmées par la marine n’ont rien d’exceptionnel et ont été divulguées au public avec des arrière-pensées plutôt sinistres.

« Je suis ingénieur aérospatial et j’ai passé 25 ans à travailler dans l’industrie et je connais les avions et les capacités de l’instrumentation. Je suis un grand amateur d’aviation et je connais tout ce qui se passe dans le ciel », a déclaré M. Bara dans une interview accordée au Sun.

« J’ai participé à beaucoup, beaucoup de programmes différents, certains étaient classifiés dans l’armée, d’autres étaient commerciaux. »

« Donc, quand je regarde ces vidéos, je vois plusieurs choses, tout d’abord, tout ce que je peux voir fonctionne de manière conventionnelle – tout était en dessous de 7 600 mètres, tout se déplace à des vitesses subsoniques, tout se déplace en ligne droite. »

« Il n’y a rien d’exceptionnel dans ces vidéos. Par exemple, il y a la vidéo de Tic Tac, où quand ils disent ‘Oh, regardez, ça sort de l’écran à grande vitesse’, ce n’est pas ce qui se passe. »

« Il y a une petite indication instrumentale sur l’écran qui est le facteur de zoom et ce qui se passe, c’est qu’il y a un zoom de un, qui est la longueur focale normale de l’objectif, jusqu’au facteur de zoom deux », a-t-il poursuivi.

« Ce qui se passe en fait, c’est qu’on zoome sur l’objet et qu’il disparaît sur le côté de l’écran ».

« L’objet ne bouge pas du tout et c’est très évident pour quiconque sait ce qu’il regarde, mais ils le font passer pour ‘oh, l’objet tire hors de l’écran’ et ils coupent immédiatement. »

« En regardant cela, je détecte immédiatement un air de tromperie dans ces vidéos ».

« Et ils ont été vérifiés, en substance, par le Pentagone, ce qui signifie que les militaires veulent que vous pensiez qu’il pourrait s’agir de vaisseaux spatiaux extraterrestres. Ma question est la suivante : pourquoi voudraient-ils cela ? » a-t-il argumenté.

Bara pense que la réponse pourrait être que le gouvernement veut que les gens croient que les extraterrestres représentent une menace.

Fausse invasion
« Il y a beaucoup de rumeurs dans la communauté des ovnis. Il y a une rumeur sur le projet Blue Beam, qui est l’idée d’une fausse invasion extraterrestre qui sera utilisée comme une excuse pour prendre le contrôle des gouvernements, des libertés et des droits », a déclaré le théoricien.

« Si le gouvernement disait « Nous sommes envahis par des extraterrestres » et qu’il disposait d’une très bonne technologie visuelle capable de projeter toutes sortes de scènes de « Independance Day » dans le ciel, il se pourrait que ce ne soit pas réel, que ce ne soit que des projections holographiques, mais cette capacité existe. »

« Ce serait comme « Oh, mon Dieu, nous sommes envahis par des extraterrestres, tout le monde reste à la maison, nous allons prendre soin de vous et nous allons combattre les extraterrestres » », a-t-il conclu.

Source: Astro Univers

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.