Le Pentagone confirme que la vidéo d’un ovni en forme de pyramide est authentique

Le Pentagone confirme que la vidéo d’un ovni en forme de pyramide est authentique

Les images filmées par des membres de la marine américaine montrent des formes triangulaires clignotantes qui se déplacent dans le ciel

Un cinéaste dénommé Jeremy Corbett et un journaliste du nom de George Knapp ont récemment fait des observations d’objets volants non identifiés. Alors que jusqu’ici, ce type d’observations a généralement été classé comme résultant de conspirationnistes ou d’autres phénomènes, ce n’est pas le cas cette fois-ci. En effet, l’US Navy a confirmé l’authenticité de ces observations et semble même y accorder le plus grand sérieux.

DE MYSTÉRIEUX ENGINS EN FORME DE PYRAMIDE
Ce genre d’observations mystérieuses est généralement appelé « phénomènes aériens non identifiés » ou Unidentified Aerial Phenomena (UAP), ou encore véhicules aériens anormaux ou Anomalous Aerial Vehicles (AAV). Pourtant, si certains ne croient pas du tout en l’existence de ces phénomènes extraterrestres, certaines observations mettent en doute cette non-croyance.

C’est justement le cas de ces observations effectuées par Corbell et Knapp qui comprennent des images d’un mystérieux engin en forme de pyramide qui vole dans le ciel. D’ailleurs, trois autres objets étranges ont également été partagés sur les réseaux sociaux, dont un qui date de 2019.

LE PENTAGONE SE GARDE DE DÉVOILER PLUS D’INFORMATIONS À LEUR SUJET
Si le doute sur la véracité de ces observations est encore permis, le Pentagone a toutefois confirmé l’authenticité de ces images et a même ajouté que la marine américaine a capturé des photographies authentiques et des séquences d’UAP. Susan Gough, la porte-parole du Pentagone, a ainsi déclaré dans un communiqué que l’UAPTF, le groupe de travail sur les phénomènes aériens non identifiés, inclut ces incidents dans ses examens en cours.

Néanmoins, si le Pentagone a bien voulu authentifier ces observations, il n’a pas pour autant donné de détails. Selon Gough, ce serait pour « maintenir la sécurité des opérations et éviter de divulguer des informations qui pourraient être utiles à des adversaires potentiels ». Néanmoins, Corbell et Knapp ont mené leur propre enquête et ont découvert que des détails sur ces observations et une série d’exposés de renseignements confidentiels ont été utilisées par l’UAPTF pour « éduquer le personnel de la Défense sur les questions d’OVNI/UAP », rapporte Science Alert.

DES OBSERVATIONS QUI NÉCESSITENT DES RECHERCHES SÉRIEUSES
Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’on n’en est pas à notre première observation de phénomènes étranges. En effet, un équipage de l’USS Russell a observé un engin « en forme de pyramide » au large de San Diego en juillet 2019. Bien que la vidéo de l’incident ne montre qu’un objet triangulaire, il y aurait eu en réalité trois objets qui ont volé en essaim au-dessus de leur navire.

Un autre équipage, l’USS Omaha, a également observé un véhicule sphérique qui volait dans l’eau pour ensuite disparaître. Si la documentation de l’UAPTF suggère que l’engin a coulé, une fouille ultérieure n’a néanmoins pas révélé d’épave.

En tout cas, un officier supérieur du renseignement familier avec les récents briefings de l’UAP a déclaré à Corbell que « les interactions récentes de l’UAP ont été mises sur notre chemin avec un but précis et devraient être considérées comme des opportunités avantageuses pour de futures recherches ».

Source: https://dailygeekshow.com/pentagone-ovni/

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.