Dimanche , 5 Décembre 2021
La mystérieuse « diffusion extraterrestre à la télé » non-élucidée de six minutes fête son 42ème anniversaire

La mystérieuse « diffusion extraterrestre à la télé » non-élucidée de six minutes fête son 42ème anniversaire

L’avertissement extraordinaire de 1977 au sujet des armes nucléaires a été rejeté comme un canular – mais y a-t-il autre chose derrière ?

En ce jour de 1977, un mystérieux message de six minutes a été diffusé dans le sud de la Grande-Bretagne.

L’avertissement effrayant de quelqu’un qui s’identifie comme « Vrillon, un représentant du Commandant Galactique Ashtar », n’a jamais été expliqué.

Nous sommes le samedi 26 novembre, lors d’une émission de routine du journal télévisé de 17 heures de Southern TV, et les téléspectateurs ont vu l’image du présentateur Andrew Gardner vaciller étrangement tandis qu’un bourdonnement intense émanait de leurs téléviseurs.

Puis cet message bizarre a surgi : « Ici la voix de Vrillon, un représentant du Commandant Galactique Ashtar, qui s’adresse à vous, » dit-il.

« Pendant des années, vous nous avez vus comme des lumières dans le ciel. Nous vous parlons maintenant dans la paix et la sagesse comme nous l’avons fait à vos frères et sœurs partout dans le monde, sur votre planète Terre. »

« Nous venons vous avertir du destin de votre race et de votre monde afin que vous puissiez communiquer à vos semblables la marche à suivre pour éviter le désastre qui menace votre monde, et les êtres sur notre monde autour de vous. »

Expliquant que la Terre entre dans une ère nouvelle qui pourrait marquer le début d’une ère de paix et d’harmonie pour toute l’humanité, la voix de l’humanité tout entière s’élèvera pour avertir qu’il est temps d’interdire toutes armes de destruction massive : « Toutes vos armes du mal doivent être détruites. Le temps des conflits est maintenant révolu et la race dont vous faites partie peut passer aux étapes supérieures de son évolution si vous vous montrez dignes de le faire. Vous n’avez que peu de temps pour apprendre à vivre ensemble dans la paix et l’harmonie. »

Vrillon, se référant probablement aux observations d’OVNIs, ajoute : « Nous vous avons vus grandir pendant de nombreuses années comme vous aussi avez vu nos lumières dans votre ciel », et affirme qu’« il y a plus d’êtres tout autour de vous que vos scientifiques ne l’admettent ».

En concluant avec un avertissement de ne pas écouter les faux leaders, Vrillon a dit que lui et ses collègues du Commandement Galactique d’Ashtar « quittent maintenant les plans de votre existence » et qu’il est temps pour nous d’évoluer vers quelque chose de plus noble.

Le message n’a jamais été répété et n’a jamais été élucidé.

La réponse rationnelle est que c’était un canular et que quelqu’un avait détourné l’émetteur de télévision de la région.

Un porte-parole de la télévision du Sud a dit aux journalistes de l’époque : « Un canular a brouillé notre émetteur dans les régions sauvages du North Hampshire en posant un autre émetteur très près de lui. »

Un porte-parole de l’Independent Broadcasting Authority a déclaré qu’un tel canular nécessiterait « un savoir-faire technique considérable ».

Mais le farceur présumé ne s’est jamais manifesté pour revendiquer la responsabilité de l’émission bizarre, et ils ont réussi à garder leur secret pendant 42 ans.

Ou, bien sûr, il est possible que Vrillon existe vraiment, et qu’il veille sur nous et attend que nous renoncions à nos armes atomiques pour nous accueillir dans la communauté interplanétaire.

Source: Daily Star, le 26 novembre 2019 – Traduction par Nouvelordremondial

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.