Un fan des OVNI quitte ce monde

Un fan des OVNI quitte ce monde

Bien que Granger Taylor n’eût jamais dépassé le niveau des études primaires, ceux qui le connaissaient jugeaient qu’il n’avait rien d’un cancre. Certains n’hésitaient pas à lui trouver du génie.

Ce jeune mécanicien était si doué qu’il pouvait facilement remettre en état de marche de vieux bulldozers rouillés et des tracteurs depuis longtemps paralysés. Entre ses mains, les plus vieilles guimbardes redevenaient de rutilantes voitures.

Taylor travailla environ un an chez un garagiste après avoir cessé ses études, puis commença à bricoler dans la propriété de ses parents à Duncan en Colombie britannique, région de lacs située au sud-est de l’île de Vancouver. En peu de temps, le jardin de la propriété se mit à ressembler à un cimetière d’épaves. Les carcasses de voitures s’empilaient entre les arbres et des moteurs gisaient dispersés à travers les buissons.

Néanmoins ses exploits excusaient largement ce désordre. À douze ans, Taylor rénova complètement une vieille locomotive à vapeur et la remit en état de marche. À quatorze ans, il construisit une révolutionnaire voiture à un cylindre qui fut exposée en même temps que la locomotive au Forest Museum de Duncan. Selon certains dires, un collectionneur lui aurait versé près de 2. 000 dollars en échange de la réplique d’un avion de chasse de la Seconde Guerre mondiale.

En dépit de ces succès, Taylor se désintéressa apparemment des véhicules terrestres à la fin des années soixante-dix et se passionna pour des engins d’un autre genre, les OVNI. Curieux de savoir comment se déplaçaient les soucoupes volantes, il lut des dizaines de livres sur les extraterrestres et leurs vaisseaux, se livrant à de profondes méditations dans un refuge en forme de soucoupe volante qu’il construisit de ses mains à partir de deux antennes paraboliques. L’intérieur fut équipé de télévision, d’un canapé et d’un poêle à bois.

Selon son ami de longue date Bob Nielson, Taylor se trouvait dans son « vaisseau » en octobre 1980 quand il reçut un message provenant des extraterrestres. « Il ne pouvait les voir, déclare Nielson, car ils parlaient à son esprit. » Taylor s’enquit du fonctionnement de leur vaisseau spatial, mais les extraterrestres refusèrent de lui répondre. Néanmoins ils l’invitèrent à explorer avec eux le système solaire, et Granger accepta.

Près de un mois plus tard, Taylor punaisa une note sur la porte de la chambre de ses parents. «Chers père et mère, écrivit-il, je suis monté à bord d’un OVNI. Les extraterrestres m’ont offert de les accompagner dans le vaste univers. Ils me proposent un voyage interstellaire de quarante-deux mois et me ramèneront. Je vous laisse tous mes biens, car je n’en aurai plus l’usage. »

Cette nuit-là, une violente tempête balaya l’océan Pacifique. Des vents furieux secouèrent Vancouver et renversèrent des poteaux électriques, privant les habitants d’électricité. La ville de Duncan fut plongée dans l,obscurité. Quand le soleil se leva, le lendemain matin, Granger Taylor et son camion rose avaient bel et bien disparu. Six ans plus tard, le véhicule fut repéré dans un massif montagneux proche de Duncan, apparemment détruit par une explosion. Mais le corps de Taylor ne fut lamais retrouvé.

Source: Du Surnaturel à l’extraterrestre, Série: Les Mystère de l’inconnu, Éditions Time-Life, 1993.

Un fan des OVNI quitte ce monde

Pour voir d’autres photos que j’ai créer sur mon compte Instagram

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.