Chelyabinsk en Russie sous haute surveillance extraterrestres

Chelyabinsk en Russie sous haute surveillance extraterrestres

Voici 2 cas étranges que j’ai découverts. Tous se passent dans les environs de la ville de Chelyabinsk en Russie, là ou une météorite est tombée le 15 février 2013.

1: 21 décembre 2011. D’étranges sphères lumineuses survolent la ville.

NDLR: Malheureusement, la vidéo a disparu.

2: 11 juillet 2011. Quelques mois plus tôt, des gens de la région ont découvert des cercles céréaliers (crop circle) près de la ville. Dommage qu’il n’y ai pas de vue aérienne de ces cercles pour nous donner une idée du dessin.

NDLR: Malheureusement, la vidéo a disparu.

Se pourrait-il que cette ville, qui est non loin du Complexe nucléaire de Maïak, soit sur haute surveillance par les extraterrestres?

On sait tous que là où il y a de l’exploitation nucléaire, il y a présence accrue d’ovnis. Qui plus est, le Complexe nucléaire de Maïak a une très mauvaise réputation suite aux très nombreux accidents nucléaires qui y ont eu lieu. En voici un résumé:

– Dans les premières années d’exploitation, les installations du complexe relâchent de larges quantités d’effluents radioactifs dans plusieurs petits lacs des environs et dans la rivière Tetcha qui aboutit finalement dans l’Ob. Les conséquences de ces rejets ne sont toujours pas déterminées. Il n’est cependant pas contesté que de nombreux employés du site dans les années 1950 et 1960 sont morts des conséquences d’une exposition aux rayonnements ionisants. En 2006, selon des habitants d’Ozersk, il n’y a plus de risque d’irradiation, car les émetteurs de rayonnements ionisants ont subi leur décroissance radioactive. Toutefois, l’administration de Maïak a été critiquée à plusieurs reprises pour des pratiques environnementales douteuses.

– Les conditions de travail à Maïak entraînaient des risques sanitaires importants et de nombreux accidents1. Un très grave accident nucléaire s’est ainsi produit le 29 septembre 1957. Des cuves de déchets radioactifs enterrées subissent une panne du système de refroidissement. L’évaporation différentielle de différents composés conduit à une puissante explosion chimique (non-nucléaire) d’une énergie équivalente à 75 tonnes de TNT (310 GJ). Suite à cette explosion, des radioéléments se répandent avec une activité estimée à 740 petabq. L’explosion a projeté à plus d’un km d’altitude environ 2 millions de curies de produits radioactifs, et près de dix fois plus dans l’environnement de l’installation, soit environ la moitié des quantités rejetées à Tchernobyl. Au moins 200 personnes décèdent, 10 000 personnes sont évacuées et 470 000 personnes sont exposées aux radiations.

Cet accident nucléaire, le plus grave qui se soit produit en URSS hormis la catastrophe de Tchernobyl, est classifié au niveau 6 de l’échelle INES. Le régime soviétique ayant maintenu le secret défense sur cet accident, les premières informations ne seront révélées qu’à partir de 1976 par le biologiste russe Jaurès Medvedev, alors immigré en Angleterre.

– Des pluies de forte intensité font déborder un lac contaminé par la radio-activité dans la rivière Tetcha.

– Une tempête soulève des poussières radioactives du lac Karatchaï asséché et les répand sur la région d’Ozersk.

– Lors de la canicule de 2010, les incendies de forêt et tourbières ont notamment menacé le centre de retraitement et de stockage de déchets nucléaires de Maïak où l’état d’urgence a été décrété par les autorités Russes le 6 août 2010 et pourraient avoir causé des ré-envols et transferts de particules radioactives.

Le mystère est immense, mais un jour la vérité sera… peut-être connue…

Source: Wikipédia


Agrandir le plan

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.