Il y aurait des vampires en Nouvelle-Zélande

Il y aurait des vampires en Nouvelle-Zélande

En date du 29 mars 2016.

Napier, Nouvelle-Zélande.

La police de la petite ville néo-zélandaise de Napier enquête une série des crimes commis par des “vampires”.

Les policiers d’une petite ville néo-zélandaise ont fait face à des cas étranges de femmes attaquant des hommes comme de véritables “vampires”, rapporte Fox News.

En particulier, la police affirme qu’une femme a mordu un homme si fort qu’elle a endommagé son artère. Plus tard, les forces de l’ordre en ont arrêté une autre qui a mordu l’oreille d’un passant dans le parking d’un supermarché.

A peine les policiers avaient-ils conduit les “vampires” au poste de police, qu’un nouveau cas se déroulait au Thirsty Whale. Dans ce bar, une femme qui s’était lancée dans une bagarre a mordu le cou d’un homme.

Celui-ci a perdu tellement de sang qu’il a été transporté à l’hôpital dans un état grave, rapporte le représentant du Centre de commandement pour la région de Hawke’s Bay. “Elle savait visiblement où viser” a-t-il commenté.

Le propriétaire du bar a dit que l’événement s’était déroulé dans les premières heures de dimanche.

“Nous n’avons jamais vu ces gens, ils ne sont certainement pas d’ici”, a-t-il dit.

“C’est un quartier très paisible. Nous sommes un restaurant et le samedi soir on vient danser, mais ce sont des gens sympathiques qui viennent ici… les gens viennent pour s’amuser. Mais ça n’a visiblement pas été le cas pour certains cette nuit-là.”

Un cas d’agression similaire a eu lieu deux jours après. La police a qualifié cette série d’attaques de “troublante”.

Sources: Wikistrike, SputnikNews.

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.