Un ancien calendrier solaire d'avant Christophe Colomb découvert en Amérique

Un ancien calendrier solaire d’avant Christophe Colomb découvert en Amérique

Un ancien calendrier solaire, vieux de 900 ans, a été découvert en Arizona et décrypté par des scientifiques américains. Selon les chercheurs, les symboles avaient été tracés par un peuple qui résidait sur le continent américain bien avant l’arrivée de Christophe Colomb.

Des archéologues américains ont découvert en Arizona un vieux calendrier âgé de plus de 900 ans. Se trouvant sur une roche, il comportait plus de 1.000 de pétroglyphes, écrit le quotidien Daily Mail.

Après l’avoir examiné, les spécialistes du Verde Valley Archaeology Center ont constaté que ces symboles étaient utilisés pour tracer le cycle solaire et avaient été faits par le peuple Sinaguas qui occupait le sud-ouest des États-Unis actuels, dans la région centrale de l’Arizona. Leur culture s’est épanouie entre les années 500 et 1300 environ avant de disparaître mystérieusement.?

Les chercheurs ont mis du temps pour décrypter ces symboles. Ils se sont aperçus que lors des saisons différentes et lors des jours différents, le soleil éclairait différemment les pétroglyphes, en montrant ainsi la date et l’heure.

Ayant compris ce système, les spécialistes ont su établir les jours du solstice, de l’équinoxe ainsi que d’autres phénomènes importants.

Néanmoins, à la différence du calendrier Maya, celui-ci ne contenait aucun message destiné à l’humanité.

Sources: SputnikNews, Wikistrike, 21 mai 2018

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Vérifiez Aussi

Vidéo: Un “Crâne fossilisé” repéré sur Mars?

Vidéo: Un “Crâne fossilisé” repéré sur Mars?

Des images de ce qui semble être un crâne fossilisé recouvert de poussière sur Mars …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.