On a retrouvé des descendants de Léonard de Vinci

On a retrouvé des descendants de Léonard de Vinci

En date du 15 avril 2016.

Des chercheurs italiens affirment avoir retrouvé des descendants vivants du génie de la Renaissance Léonard de Vinci et ce, malgré la disparition de sa dépouille, et par conséquent sans recourir à des tests ADN.

Lors d’une conférence de presse à Florence, les historiens italiens Alessandro Vezzosi et Agnese Sabato ont soutenu que la famille de ce peintre et mathématicien hors du commun ne s’était pas éteinte comme plusieurs chercheurs l’estiment, mais avait bien traversé l’histoire à l’ombre de la gloire.

Entamée en 1973, leur recherche a permis de découvrir environ 35 descendants de la famille du peintre de la Joconde, dont l’un serait le réalisateur et producteur Franco Zeffirelli, derrière la caméra de Roméo et Juliette (1968) et La Traviata (1983).

C’est un fait avéré: Léonard de Vinci n’a jamais eu d’enfant. Et ces descendants seraient en fait de la lignée de ses frères et sœurs.

La dépouille du maître toscan avait été perdue en 1519 suite à des guerres de religion successives, ce qui privait les chercheurs de précieux échantillons d’ADN pour tenter de retrouver des membres de sa famille.

Les chercheurs ont néanmoins reconstitué un arbre généalogique à partir de documents retrouvés dans des églises et dans les registres fonciers, portant notamment sur des femmes de la famille, ayant échappé aux chercheurs par le passé.

L’annonce de descendants vivants de la famille du maître de la Renaissance a semé l’émoi à Vinci, ville toscane dont il est originaire, où plusieurs ont appris leurs liens de parenté avec l’artiste.

“Ma mère, Dina, avait donc bien raison. Elle nous avait parlé de documents et de lettres écrites il y a des lustres et qu’il fallait lire uniquement dans le miroir”, en référence au fait que De Vinci rédigeait parfois de droite à gauche, d’où le recours à un miroir pour déchiffrer certaines de ses lettres, a déclaré au journal La Stampa Giovanni Calosi, l’un des descendants, cité par l’AFP.

“Nous n’avons jamais accordé d’importance à ces documents, qui ont été perdus et vendus. Mais ce que nous avons longtemps considéré comme une légende transmise de génération en génération s’est finalement avérée être la vérité”, a ajouté cet ancien bouquiniste qui collabore à l’étude depuis neuf ans.

Sources: Wikistrike, SputnikNews.

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.