Le New Shepard de Blue Origin effectue un lancement spectaculaire

Le New Shepard de Blue Origin effectue un lancement spectaculaire

Blue Origin vient de faire un grand pas vers l’envoi d’astronautes dans l’espace.

La société d’exploration spatiale, dirigée par le fondateur d’Amazon, Jeff Bezos, vient de lancer avec succès sa fusée New Shepard sur son site d’essai au Texas aujourd’hui.

C’était le 13e lancement réussi de la fusée, mais le premier vol du NS-4 de la compagnie, une capsule d’équipage améliorée comprenant six sièges, des panneaux d’affichage et des contrôles de température – et avec un mannequin de taille humaine à bord, recueillant des données.

Mannequin Skywalker

La fusée, dont le mannequin “Mannequin Skywalker” occupe l’un des six sièges, a explosé à une altitude de 106 932 mètres, bien au-dessus de la ligne Karman, la limite de l’espace généralement acceptée.

Plusieurs minutes après le décollage, le propulseur de la fusée a réussi son atterrissage, se posant sur quatre jambes allongées, rappelant le propulseur de Falcon 9 de SpaceX. La capsule, conçue pour transporter un jour des touristes dans l’espace, a fait un retour plus doux, aidée par trois grands parachutes.

La fusée New Shepard est en cours de réalisation depuis longtemps. La fusée est entrée dans sa septième année d’essais en vol sans équipage, les vols avec équipage ne devant pas avoir lieu avant 2022. Son plus grand concurrent, SpaceX, a eu beaucoup plus de chance, livrant ses premiers astronautes dans l’espace en août 2020.

Prochain stop : la Lune

Bien qu’itératif à certains égards, le lancement d’aujourd’hui jette les bases de l’entreprise bien plus ambitieuse de Blue Origin : l’atterrissage des astronautes sur la Lune.

New Shepard a utilisé le moteur-fusée BE-3 de la société, alimenté par de l’hydrogène et de l’oxygène liquides. Deux versions optimisées pour le vide de ces moteurs transporteront le lanceur orbital de Blue Origin, New Glenn, qui devrait faire ses débuts dès cette année, comme le rapporte la NASA.

Le moteur BE-7 de la société, qui est actuellement testé, utilise le même carburant que le BE-3 et est conçu pour être utilisé sur l’alunisseur Blue Moon de Blue Origin. La société a livré un prototype à la NASA en août.

Source: Futurism, Le nouvel ordre mondial, 18 janvier 2021 – Traduction par Astro Univers

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.