Un robot sous-marin sonde le Loch Ness et découvre une réplique du monstre

Un robot sous-marin sonde le Loch Ness et découvre une réplique du monstre

En date du 14 avril 2016.

Loch Ness, Royaume-Uni.

Des preuves de la présence de Nessie dans le Loch Ness auraient-elles été enfin mises au jour? On aurait pu le penser mais non.

Un robot sous-marin du nom de «Munin», équipé d’un sonar (un système d’imagerie), a fait une étonnante découverte dans le cadre de l’opération Groundtruth, destinée à sonder le lac écossais. Le robot a permis de façonner des images des profondeurs. Et sur l’une d’elles, surprise, on reconnaît la forme caractéristique du monstre du Loch Ness, couché à 180 mètres de fond.

On aurait pu croire à la fin du mystère sauf qu’il ne s’agit pas de Nessie, c’était trop beau pour être vrai… «L’opération Groundtruth a découvert une créature bien connue. Même si elle a la forme de Nessie, il ne s’agit cependant pas des restes du monstre qui mystifie le monde depuis 80 ans mais d’une star du grand écran», a indiqué un porte-parole de l’Office de tourisme écossais, qui soutient d’ailleurs le projet.

Un robot sous-marin sonde le Loch Ness et découvre une réplique du monstre

En réalité, il s’agit d’une maquette de cinéma utilisée dans le film «La vie privée de Sherlock Holmes (The Private Life of Sherlock Holmes)» en 1970 et qui a coulé pendant le tournage (voir vidéo ci-dessous à partir de 2’24).

Le mystère reste entier…

Sources: Wikistrike, 7sur7.be.

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.