Les Gorgones

Les Gorgones

Les Gorgones, au singulier Gorgone ou Gorgo, sont, dans la mythologie grecque, des créatures fantastiques malfaisantes dont le regard a le pouvoir de pétrifier les personnes qui les regardent. Méduse est la plus célèbre des trois sœurs, et la seule à être mortelle. Elles ont pour sœurs aînées et gardiennes les Grées.

Homère parle des Gorgones dans l’Odyssée comme étant des monstres des Enfers. Selon Hésiode, il s’agissait des trois filles des divinités marines Phorcys et Céto : Sthéno, Euryale, et la plus célèbre, Méduse, était mortelle, contrairement à ses deux sœurs qui ne connaissaient ni la mort ni la vieillesse.

Hygin donne une filiation différente : Gorgone serait issue du Géant Typhon et d’Échidna, qui engendra Méduse et ses sœurs. Leur demeure se trouvait de l’autre côté de l’Océan occidental, au mont Hélicon et selon d’autres versions, en Libye.

Plus tard, Euripide ne mentionna qu’une Gorgone, un monstre conçu par Gaïa (la Terre) pour aider ses fils, les Géants, dans leur bataille contre les dieux, et qui fut tué par Athéna. Gorgone est l’une des trois sœurs qui ont gagné la guerre contre les Cyclopes.

On les représentait comme des jeunes femmes, souvent avec des ailes et de grandes dents ; leur chevelure était constituée de serpents. Selon Ovide (Métamorphoses), seule Méduse possédait de tels cheveux. Poséidon, attiré par la couleur dorée des cheveux de cette Gorgone, s’était uni à elle dans le temple d’Athéna et cette dernière lui donna cette apparence en guise de châtiment. Les Gorgones avaient parfois des ailes d’or, des serres de cuivre et des défenses de sangliers.

Eschyle écrit qu’elles n’avaient qu’un seul œil et une seule dent à elles trois, comme leurs sœurs Grées. Leur regard figeait ceux qui voyaient leurs visages tellement elles étaient laides. D’autres auteurs, parmi Ovide, ont décrit les sœurs comme très belles.

Persée, armé d’un bouclier, dont l’intérieur servait de miroir pour éviter d’être pétrifié par le regard du monstre, et d’une épée offerte par Hermès, put trancher la tête de Méduse. Du sang qui jaillit de son cou émergèrent Chrysaor et Pégase, tous deux conçus par Poséidon. Persée offrit la tête de Gorgone, le Gorgonéion à Athéna. Elle en orna son bouclier, l’égide, qui conserva ce redoutable pouvoir.

Selon certaines versions du mythe, du sang pris sur le côté droit d’une Gorgone pouvait ramener un mort à la vie, tandis que celui pris sur son côté gauche devenait un poison fatal et instantané.

On dit aussi qu’Héraclès reçut d’Athéna une boucle des cheveux de Méduse (qui possédait les mêmes vertus que sa tête) et la donna à Stéropé, la fille de Céphée, pour protéger la ville de Tégée contre les attaques.

Pour en savoir plus sur les Gorgones.

gorg210

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.