Le Dragon

Le Dragon

Les dragons ailés apparurent pour la première fois en Occident dans les mythes de la Grèce antique et la Bible. Toutefois, c’est en Europe, au Moyen Âge, que les monstres cracheurs de feu aux jambes trapues envahirent le plus les imaginations. Selon la légende, ces créatures terrifiantes, aux cornes redoutables, aux crocs puissants et au souffle pestilentiel, pouvaient à tout moment prendre un village en otage et dévorer de jeunes vierges jusqu’à ce qu’un preux chevalier brandissant une épée magique vînt les occire. Le plus célèbre de ces héros fut Saint-Georges “terrassant le dragon”, symbole du triomphe de la chrétienté sur les puissances des ténèbres. Les dragons occupèrent également une grande place dans le folklore chinois, où ils n’apparurent guère très méchants. Or, en occident, le dragon devint l’incarnation du Mal; prince de Valachie au XVe siècle, Vlad Tepes, véritable ancêtre du vampire imaginaire, fut surnommé Dracula à partir de l’expression roumaine signifiant dragon et démon. Même mort, le dragon jouissait de pouvoirs extraordinaires. Une goutte de son sang, disait-on, provoquait une mort instantanée, et ses crocs plantés en terre se métamorphosaient l’espace d’une nuit en une formidable horde armée.

Source: Les mystères de l’inconnu, Éditions Time-Life 1989

Le Dragon

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.