Grando le vampire

Grando le vampire

Les vampires ne sont pas tous comme ceux dans les films. Ils sont pour la plupart humains, mais avec des penchants extrêmes. Certains font du cannibalisme, d’autres sont nécrophiles et bien d’autres. Voici le cas d’un certain Grando

Erasme raconte une histoire du même genre.

Un homme du district de Kring, nommé Grando, à figure plus ou moins sinistre, meurt subitement et l’on se hâte de l’inhumer.

Mais quoi! c’est un vampire, il a mordu tel et tel.

Il fallut donc le déterrer et lui traverser la poitrine d’un pieu: pas d’autre moyen connu de couper court à son vampirisme.

« Quand on ouvrit sa tombe, dit Erasme, on lui trouva la face colorée; ses traits avaient des mouvements naturels; ce mort semblait sourire. Même, il ouvrit la bouche comme pour aspirer de l’air frais. »

Alors, on lui présenta le crucifix et on l’interpella à haute voix:

« Vois ceci, c’est Jésus-Christ qui t’a racheté de l’enfer et est mort pour toi. »

Après que le son eut agi sur l’organe de l’ouïe, et que le mort y eut peut-être attaché quelque idée, les larmes commencèrent à couler de ses yeux. Enfin, on fit une courte prière pour sa pauvre âme, et on se mit en devoir de le transpercer.

Le corps, au premier coup, poussa un cri, se contourna, et se roula comme s’il eût été en vie, et la tombe regorgea de sang.

Source: Diable, démons et Vampires. Édition: Poche Sélect. 1977

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.