D’étranges humanoïdes poilus vivraient dans les égouts

D’étranges humanoïdes poilus vivraient dans les égouts

Des explorateurs, des ouvriers ou encore des équipes de maintenance ont rapporté avoir vu de mystérieuses créatures dans les égouts. Elles ont l’apparence d’humanoïdes poilus et leurs origines sont méconnues…

Ces humanoïdes poilus feraient des dégâts à certains endroits. Cela porte donc à croire qu’ils sont devenus un véritable problème et certains disent que ce sont des créatures du type Bigfoot, qui ont cherché refuge sous terre.

Des récits de ces hominidés velues proviennent notamment du Royaume-Uni, de la Californie et d’Hawaï. Qui savait que ces réseaux d’égouts humides sous nos pieds pourraient abriter de telles choses aussi étranges ?

Un article sur le sujet a été publié par le Herald Journal le 14 mai 1982, à Syracuse, dans l’État de New York. L’un des articles de ce numéro mentionne un monstre poilu de 2,4 mètres de haut, errant sans but à Buena Park, en Californie.

Plus tard, cette même créature non identifiée a reçu le nom de « Buena Foot ». Plusieurs centaines d’appels sont parvenus au département de police local.

Les gens parlaient d’une étrange bête ou d’un monstre errant. Un certain nombre d’hommes ont même utilisé des baguettes de sourcier pour trouver la tenter de trouver la créature. Voici ce que dit le rapport :

« La police a déclaré avoir reçu plus de 200 appels téléphoniques de personnes curieuses d’obtenir des informations sur une créature ressemblant à un homme et mesurant 2,4 mètres de haut vivant dans le système d’égout de la ville. ‘Buena Foot’ n’a pas été vu à l’œil nu, mais deux hommes utilisant des baguettes divinatoires affirment avoir vu des empreintes de pas et des empreintes de main qui prouvent qu’un énorme humanoïde vit à proximité. »

« Des centaines de personnes à travers le pays ont appelé la police pour s’enquérir de leur sécurité et de celle de leurs proches dans la région depuis que cinq personnes ont rapporté lundi que la bête marchait dans un tunnel. Nous avons reçu au moins 200 à 500 appels », a déclaré l’agent Terry Branum. « Nous disons aux gens que nous avons enquêté à cet endroit et que nous n’avons rien trouvé là-bas. »

« Dennis Ruminer, membre d’un groupe appelé Special Forces Investigations, chargé d’enquêter sur des phénomènes inexpliqués, a affirmé mercredi qu’il avait trouvé des empreintes de pas et des empreintes de main de la bête dans un tunnel de drainage. »

« Nous étions en train de regarder autour du tunnel lorsque quelqu’un a crié : ‘Il y a une empreinte’, a déclaré Ruminer. Il y avait beaucoup de monde et alors que nous allions l’examiner, un enfant a marché dessus. Nous n’avons donc vu que la partie avant de l’empreinte. C’était l’empreinte de pied d’un humanoïde. Il y avait cinq marques correspondant aux orteils. Le gros orteil semblait mesurer environ 18 cm de diamètre. »

« Avant que nous ayons un bon aperçu, un autre enfant a marché dessus et a complètement effacé l’empreinte. »

Mais Ruminer a déclaré que lui et son partenaire, Tom Muzila, avaient utilisé des baguettes de sourcier pour suivre la créature et se sont rendus dans le tunnel, où ils ont trouvé une empreinte de main.

Ruminer a déclaré que l’équipe avait réalisé un moulage en plâtre de l’empreinte et pris des photos de plusieurs autres séries d’empreintes découvertes plus loin dans les égouts. Frank Missanelli, gérant d’un immeuble d’appartements près du fossé d’écoulement, a déclaré avoir entendu la bête mais ne l’a pas vue.

« Elle rugissait et grondait comme les dinosaures dans les films », a déclaré Missanelli. « Une centaine de personnes ont veillé le monstre mardi soir, mais ils n’ont rien vu qui ressemble à la bête. »

Ces créatures velues ressemblant à des humanoïdes semblent se réfugier à certains endroits. Souvent dans des endroits sombres, où ils ne peuvent pas être vus aussi facilement. Fait intéressant, une autre rencontre a été mentionnée dans un livre intitulé : Mysterious Creatures in the Prairie State, écrit par Troy Taylor.

Cette rencontre a eu lieu en mai 1963. Un « homme sauvage » poilu au look inhabituel a été vu à Centerville et dans la banlieue de St. Louis, dans l’Illinois. La police recevait environ 50 appels différents chaque nuit de la part de personnes affirmant avoir été témoins de cette bête. La bête étrange a également été vue dans les jardins des gens. Une personne a même été attaquée, mais la police n’a jamais réussi à repérer cet homme sauvage.

Un groupe d’enfants, qui a pu observer le monstre, en a fourni une description. Ils ont indiqué que cette chose ressemblait à « un homme, une femme, avec une tête à moitié chauve et à moitié couverte de cheveux ».

Cela s’est passé sur l’emplacement d’un projet immobilier à Saint-Louis sur la 9ème rue. Cet humanoïde a aussi été vu en train de s’introduire dans un système de tunnel souterrain sur la 12ème rue.

Les spéculations sur ces types d’humanoïdes poilus ont pris des directions différentes. Font-ils partie d’une expérience menée par un laboratoire secret ? Peut-être que ces créatures sont le fruit d’une sorte de croisement contre-nature.

Ces humanoïdes pourraient être des ancêtres des hommes et des femmes des cavernes. Bien sûr, ils ne sont peut-être même pas originaires de cette planète.

Ces phénomènes fascinent depuis longtemps les cryptozoologues. Jusqu’à ce que l’un d’entre eux soit capturé ou davantage documenté, cela restera un mystère …

Source: Freak Lore, Traduction par Activité Paranormale

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Un commentaire

  1. pas d’ombre créée par l’éclairage derrière la créature… pas de reflet des “yeux” dans l’eau… pas de sillons dans l’eau dû aux mouvements de la créature… ça sent le fake…

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.