Une statuette de la déesse-mère vieille de 5 000 ans mise au jour dans le tumulus de Yesilova

Une statuette de la déesse-mère vieille de 5 000 ans mise au jour dans le tumulus de Yesilova

Une statuette de la déesse-mère, dont l’âge a été déterminé à 5 000 ans, a été trouvée lors des fouilles menées dans le tumulus de Yesilova (Yesilova Höyük), dans le quartier de Bornova, qui contient les ruines de la plus ancienne agglomération d’Izmir.

Le tumulus date de 8 500 ans. Le tumulus en cours de fouille a déjà révélé des traces importantes de l’âge néolithique et beaucoup de choses sur les premiers habitants de la région d’Izmir, au large de la côte égéenne, leur environnement et leur culture.

Les fouilles du tumulus de Yesilova sont en cours depuis 2005. La découverte a été faite pendant les fouilles du tumulus sous la direction du professeur associé Dr. Zafer Derin du département d’archéologie de l’université d’Ege.

Photo : DHA

Il a été annoncé que la figurine de déesse féminine en terre cuite, vieille de 5 000 ans, mesurait 10 centimètres de haut.

Dans sa profonde déclaration, il a indiqué qu’une statuette similaire représentant une femme nue avec les cheveux tirés en arrière avait été trouvée dans la région de Thermi à Lesbos.

Zafer Derin, professeur agrégé, a expliqué : « Des pièces similaires ont été trouvées dans la région de Thermi à Lesbos, dans les îles de la mer Égée. Cependant, la pièce que nous avons découverte date de 500 ans plus tôt que celles de Lesbos. Cette découverte suggère un échange culturel qui s’étendait vers les îles du nord de la mer Égée et même jusqu’aux Balkans ».

La Grande Déesse Mère était une représentation de l’aspect nourricier du divin féminin, qui était lié aux idées de création et de fertilité dans de nombreuses sociétés anciennes. Bien avant que les religions patriarcales ne prennent le dessus, la religion de la déesse était pratiquée dans de nombreuses régions du monde antique.

Photo : DHA

La déesse-mère, souvent appelée Terre-Mère, est un archétype matriarcal fréquemment représenté dans l’art ancien et présent dans diverses mythologies à travers le monde.

L’une des plus anciennes représentations de formes féminines a été découverte dans le village de Willendorf, en Autriche. Elle est connue sous le nom de Vénus de Willendorf et on estime qu’elle a été réalisée au paléolithique, entre 25 000 et 20 000 ans avant notre ère.

Source: Le nouvel ordre mondial, Le Savoir Perdu des Anciens

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.