Un sanctuaire pour le dieu Mithra découvert en Allemagne

Un sanctuaire pour le dieu Mithra découvert en Allemagne

Un lieu de culte du dieu romain de la lumière, Mithra, a été découvert lors de fouilles archéologiques à Trèves, dans le sud-ouest de l’Allemagne.

Les premières découvertes issues des fouilles archéologiques entamées à Trèves en février de cette année sur un site où devait être construite la nouvelle caserne centrale des pompiers de la ville ont été présentées. Les scientifiques ont découvert les vestiges du Mithraeum, le sanctuaire de l’ancienne divinité romaine Mithra, qui a été détruit et abandonné à la fin du IVe siècle.

Jusqu’à présent, la découverte la plus importante sur le site des fouilles a été un bas-relief en calcaire de 1,2 mètre représentant Cautès, l’un des deux compagnons porteurs de torches de Mithra.

Cautès et Cautopatès symbolisent le lever et le coucher du soleil, l’été et l’hiver, la vie et la mort. Ils ne diffèrent pas extérieurement, mais l’un tient la torche allumée et en haut, l’autre – éteinte et en bas.

Mithra est une divinité d’origine indo-iranienne, dieu de l’amitié, de l’harmonie, de l’entente et de la lumière du soleil. Comme cela a été souligné lors d’une conférence de presse à Trèves le mardi 11 avril, le mithraïsme s’est répandu dans l’Empire romain aux deuxième et troisième siècles de notre ère, notamment parmi les légionnaires qui croyaient que Mithra apportait la victoire.

Fondée par les Romains sur la Moselle en 17 avant JC, Trèves est la plus ancienne ville d’Allemagne et la plus grande colonie romaine au nord des Alpes.

Pour Trèves, il s’agit de la deuxième preuve de l’existence d’un tel lieu de culte pour le dieu Mithra, a déclaré le ministre de l’intérieur Michael Ebling (SPD), responsable du patrimoine culturel.

Les sanctuaires de Mithra – les Mithréums – étaient généralement situés dans des salles souterraines ou des grottes. Les adeptes du mithraïsme étaient tenus de garder le secret total sur les rites et les sacrements, de sorte que les idées modernes sur ce culte religieux mystique reposent principalement sur l’interprétation des artefacts qui ont survécu.

Dans l’Empire romain, le mithraïsme était très répandu et, pendant un certain temps, il a fait concurrence au christianisme. Lorsque le christianisme est devenu la religion officielle de l’État, le culte a commencé à décliner. Les sanctuaires ont alors été détruits ou abandonnés. Certains ont été remplacés par des églises chrétiennes.

Le relief se trouve actuellement dans les ateliers de restauration du Rheinisches Landesmuseum de Trèves.

Sources: Le nouvel ordre mondial, Le Savoir Perdu des Anciens

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.