La cité engloutie de Dwarka remet l'Histoire en question

La cité engloutie de Dwarka remet l’Histoire en question

En date du 2 mai 2014.

Dwarka, Inde.

J’en ai parlé déjà à plusieurs reprises dans ce blog, mais cette fois-ci, il semble bien que les longs travaux de recherches sur le site englouti en face de Dwarka en Inde vont livrer enfin au public leurs résultats qui sont, d’après ce qu’on peut déjà lire et voir sur cette petite vidéo, assez formidables. Nous en saurons plus le 1er mai prochain mais les découvertes et déductions logiques font remonter la construction de cette cité et port à bien avant les 4.000 ans avant JC de son engloutissement, remettant en question la plupart des notions sur les civilisations préhistoriques et antiques et leurs évolutions : il semble de plus en plus que la réalité était bien différente de celle imaginée par les archéologues suivant des principes rigides faussés par des idées trop rationnelles pour être évolutives… Il semble que, comme de nos jours – regardez les lapons et les tribus amazoniennes par exemple – (mais les archéologues ne semble pas l’avoir vu venir), il existait des peuples et pays très «arriérés» et vivant dans des cavernes… pendant que dans d’autres pays et chez d’autres peuples, on construisait déjà des villes et on rêvait (ou pouvait) de voler comme des oiseaux et d’atteindre le ciel…

» Les archéologues marins d’Inde ont trouvé assez de preuves pour affirmer que le Mahabharata n’est pas un mythe mais bien de l’Histoire. En réunissant 500 entrepreneurs, Amish Shah, a fait son enquête sur les secrets de l’ancienne ville submergée de Dwarka. Suivez son voyage, inspiré par le Mahabharata et d’autres textes védiques, pendant qu’il explore la validité de leurs récits détaillés de la technologie ancienne, des êtres puissants, et des guerres épiques.

Cette ville mystérieuse au large des côtes de l’Inde, dont la rumeur dit qu’elle est âgée de plus de 30.000 années, peut détenir les clés pour découvrir si ces récits légendaires étaient des mythes ou des récits factuels. »

On peut déjà noter que les premiers indices remontés lors des dragages autorisés par le gouvernement laissaient présager que cette cité avait été engloutie il y a au moins 4.000 ans, alors qu’elle était déjà ancienne. Mais l’Etat indien, curieusement, avait empêché tout dragage et recherches, certains pensant que c’était parce que les découvertes faisaient remonter trop loin, beaucoup trop loin dans le temps ces ruines englouties, d’autres penchant plutôt pour la priorité donnée à la construction d’une immense réserve d’eau potable… justement dans les environs de cette cité engloutie dans le Golfe (comme par hasard diront encore d’autres…). Quoiqu’il en soit, en 2012, des investissements privés avaient permis enfin l’utilisation de rovers et de plongeurs, malgré les conditions pas toujours aisées en raison des courants.

L’expert Astronome Dr Narahari Achar affirme qu’il y a des preuves irréfutables que Dwarka pourrait être la plus ancienne civilisation de l’histoire humaine… On montre aussi plusieurs anciens artefacts qui sont repêchés régulièrement le long des rives de la moderne Dwarka…

La cité engloutie de Dwarka remet l'Histoire en question

Sources: Wikistrike, sciences-fictions-histoires.com.

Documentaire complet:

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.