Mercredi , 1 Décembre 2021
Egypte: 802 tombeaux viennent d’être découverts

Egypte: 802 tombeaux viennent d’être découverts

Longtemps restées enterrées sous des mètres de sable, ces 802 sépultures antiques, vieilles d’environ 4 000 ans, ont été découvertes à proximité du village de Licht, en Égypte. Située en bordure du Sahara, la gigantesque nécropole et ses trésors historiques avaient été peu à peu engloutis par le désert.

802 TOMBEAUX ÉGYPTIENS DATANT DE QUATRE MILLÉNAIRES
Il s’agit d’une découverte majeure pour les archéologues. La campagne de fouilles récemment menée au sud d’Al Ayat a permis la réalisation d’une impressionnante cartographie recensant les 802 tombeaux découverts sur le site de Licht. Comme l’a précisé, Khaled El-Enany, ministre des Antiquités égyptien, ces centaines de tombeaux antiques fraîchement découverts datent de quatre millénaires et les égyptologues ignoraient jusqu’à présent leur existence.

Selon l’archéologue américaine Sarah Parcak, professeure à l’Université d’Alabama de Birmingham : « Ce site concentre le plus grand nombre de tombeaux du Moyen Empire de toute l’Égypte ». Et bien que les tombes en question aient en grande partie été pillées bien avant le début des fouilles, elles offrent aux historiens des détails précieux au sujet de la vie des habitants d’Itjtawy, une ville ancienne qui aurait été selon toute vraisemblance la capitale du Moyen Empire, période prospère de l’Égypte antique s’étant étalée de 2030 à 1650 avant Jésus-Christ.

UN COMPLEXE FUNÉRAIRE SOUTERRAIN ABSOLUMENT GIGANTESQUE
Les archéologues ont d’abord cartographié les deux pyramides, construites en l’honneur des rois Amenemhat Ier et Sésostris Ier et situées à proximité immédiate de la nécropole antique, ainsi que les tombeaux royaux. Des recherches ont ensuite été menées sur le terrain. Elles ont révélé que les nombreuses fosses qu’abritait le sanctuaire conduisaient à des tombeaux, et que la plupart des tombes à puits accueillaient jusqu’à huit sépultures, ce qui signifie que ce complexe funéraire souterrain abritait, au minimum, quelques 4 000 dépouilles !

Comme le précise Parcak : « Ils optimisaient tout l’espace qu’ils pouvaient trouver. Ce vaste complexe funéraire s’apparentait presque aux tunnels sinueux d’un terrier de lapin, et il est probable qu’un grand nombre de ces tombeaux aient été réutilisés par les familles ou les petits-enfants, voire les arrière-petits-enfants ». Ces récentes découvertes se limitant pour l’instant à la zone sud du site, les archéologues ont encore bien des trésors historiques à exhumer.

Malgré les nombreux pillages, ces derniers espèrent désormais mettre la main sur des fragments de poterie, des traces de peinture murale ou des structures funéraires afin de mieux appréhender le statut économique et les pratiques mortuaires des habitants de la région d’Itjtawy.

Source: Wikistrike, 23 septembre 2018.

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.