D'anciennes pièces romaines trouvées dans les ruines d'un château japonais

D’anciennes pièces romaines trouvées dans les ruines d’un château japonais

Lorsque l’archéologue Hiroyuki Miyagi a appris qu’un certain nombre de pièces de monnaie antiques romaines et ottomanes avaient été mise au jour dans les ruines d’un ancien château à Okinawa, il a d’abord cru à un canular.

“je ne pouvais pas croire qu’ils avaient trouvé des pièces provenant de l’empire romain dans le château de Kasturen” a dit Miyagi, qui travaille à l’Université Internationale d’Okinawa, “je pensais que c’était des répliques laissées là par des touristes”.

Une découverte fortuite

Depuis 2013, une équipe d’archéologues du conseil local d’éducation de la ville d’Uruma fouille le château de Kasturen, patrimoine mondial de l’UNESCO. Il est situé dans la préfecture d’Okinawa.

Pourtant, ces anciennes pièces de monnaie, dix au total, n’ont été découvertes que récemment lorsque Toshio Tsukamoto, chercheur du département des biens culturel du temple Gangoji, les a repérées lors d’un voyage au château: “je venais analyser des artéfacts dont une armure japonaise de samouraï lorsque j’ai vu les pièces. J’ai été sur des sites de fouilles en Egypte et en Italie et vu de nombreuses pièces romaines, aussi, je les ai reconnues immédiatement”.

Les pièces ont été montrées plus tard à Miyagi qui les a examinées aux rayons X. “On peut voir les gravures sur les pièces plus clairement avec les rayons X” explique-t-il. L’archéologue a découvert que la pièce ottomane avait des inscriptions qui permettaient de la dater à 1687, tandis que les pièces romaines sont bien plus anciennes, entre 300 et 400 après JC.

De mystérieuses origines.

Pour, Masaki Yokou, porte-parole du conseil d’éducation de la ville d’Uruma, il est difficile de dire précisément d’où viennent ces pièces. Qualifiant ceci de “découvert étrange et intéressante”, Yokou a expliqué que le château de Katsuren était connu pour avoir des relations commerciales avec la Chine et d’autres voisins asiatiques au 14 et 15ème siècle. “Nous ne pensons pas qu’il y ait un lien direct entre l’empire romain et le château de Katsuren, mais la découverte confirme que cette région avait des relations commerciales avec le reste de l’Asie.” a ajouté Yokou.

Yokou et Tsukamoto supposent que les pièces ont fini au Japon après avoir suivi différentes routes commerciales reliant l’Occident à l’Asie. Miyagi qui a qualifié la découverte de “remarquable” ajoute que la prochaine étape était d’essayer de savoir comme précisément ces pièces sont arrivées au Japon.

D’autres artéfacts découverts sur le site de fouille au château de Katsuren comprennent des céramiques japonaises, des objets utilisés par les habitants du château, mais aussi des pièces et céramiques chinoises qui proviennent très certainement du commerce avec la Chine.

Source: Wikistrike, 20 octobre 2016.

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.