Une civilisation inconnue découverte au Pérou

Une civilisation inconnue découverte au Pérou

En date du 25 juillet 2014.

Pérou.

De archéologues polonais de l’Université de Wroclaw ont découvert plus de 150 tombes appartenant à une culture inconnue à ce jour, au Pérou.

Le site, datant du 4ème ou 7ème siècle après JC, montre que la partie nord du Désert d’Atacama a été habitée par une communauté agricole avant l’expansion de la civilisation de Tiwanaku (ou Tiahuanaco)

L’équipe, de l’Institut d’Archéologie de l’Université de Wroclaw, mène des recherches dans le sud du Pérou depuis 2008.

Le cimetière a été découvert dans le delta du RioTambo, dans la partie nord du Désert d’Atacama.

Vue de la vallée du Rio Tambo. Photo: Archives of the Tambo Project of the University of Wroc?aw.

«Ces tombes ont été creusées dans le sable sans structures en pierres; cela les a rendues très difficiles à localiser et elles ont donc échappé aux pilleurs de tombes» explique le professeur Józef Szykulski, directeur du projet de recherche, dans lequel sont impliqués des chercheurs péruviens et colombiens.

Les conditions climatiques du désert ont permis de préserver le contenu des tombes. «Ces sépultures appartiennent à un peuple pratiquement inconnu, qui a habité la région avant l’expansion de la civilisation de Tiwanaku. Des objets trouvé dans les tombes individuelles indiquent qu’ils avaient une hiérarchie sociale établie» ajoute l’archéologue.

Dans les tombes, les archéologues ont trouvé une grande coiffure en laine de camélidé qui a pu servir de casque.

Certains des corps étaient enveloppés dans des tapis, d’autres dans des linceuls en coton, et d’autres encore dans des filets ce qui signifierait que la pêche était une des activités pratiquées.

«Dans certains tombes, nous avons trouvé des arcs et carquois avec des flèches dont les pointes sont en obsidiennes. C’est une découverte très intéressante, car les arcs sont très rares au Pérou» selon le professeur Szykulski.

Objets trouvés dans l'une des tombes. Photo: Archives of the Tambo Project of the University of Wroc?aw.
Objets trouvés dans l’une des tombes. Photo: Archives of the Tambo Project of the University of Wroc?aw.

Une autre découverte intéressante: le squelette d’un jeune lama qui prouve que cet animal a été apporté au delta du Rio Tombo plus tôt qu’on ne le pensait.

Dans certaines tombes d’hommes, les archéologue ont trouvés des massues avec des emboutsen pierre ou en cuivre. «Ces objets, avec les arcs, symbolisent le pouvoir; cela montre que des représentants de l’élite ont été inhumés ici» explique le professeur.

Ils ont aussi trouvé des outils de tissage richement décorés et de nombreux articles de bijouterie, dont un objet en cuivre et tumbaga (un alliage d’or et de cuivre).

Des tiges de roseau étaient attachées aux oreilles des morts et dépassaient au-dessus de la surface des tombes. Les scientifiques supposent que cela servait d’outil de «communication» rituelle entre les morts et les vivants de la communauté.

Le professeur Szykulski a annoncé que les archéologues polonais ont aussi découvert des tombes de la civilisation de Tiwanaku dans le delta du Rio Tambo, datant du 7ème au 10ème siècle après JC: «Ces tombes en pierres contiennent des récipients en céramique, des outils et des armes. Cette découverte est sensationnelle car l’on pensait qu’à cette période la civilisation de Tiwanaku n’avait pas atteint cette région».

Ces travaux archéologies menés au Pérou par l’Intitut d’Archéologie de l’Université de Wroclaw font partie d’un projet de recherche interdisciplinaire visant à analyser le processus d’implantation, à l’ère précolombienne, dans les vallées fluviales du sud du Pérou.

Source: Wikistrike

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.