Cherokee: Le Village des yeux lunaires

Cherokee: Le Village des yeux lunaires

Une ancienne tradition cherokee parle de personnes au teint pâle, à la vision médiocre et à l’apparence totalement différente des Amérindiens. C’était le peuple des « yeux lunaires », les premiers bâtisseurs de l’Amérique.

Les Cherokees sont l’une des plus anciennes des tribus amérindiennes qui composent les Cinq Tribus Civilisées. Aujourd’hui, les spécialistes continuent de débattre des origines de la tribu et, surtout, de ses légendes. Parmi eux, le peuple des Yeux Lunaires.

La tribu des Cherokees et le peuple des Yeux Lunaires
Les Yeux Lunaires étaient de mystérieux habitants d’Amérique du Nord qui auraient vécu dans les Appalaches jusqu’à ce qu’ils soient bannis par les Cherokees.

Benjamin Smith Barton, botaniste, naturaliste et médecin américain, auteur de New Views of the Origin of the Tries and Nations of America, a expliqué qu’ils étaient ainsi appelés parce qu’ils voyaient très mal pendant la journée et étaient très différents des indigènes.

Les histoires ultérieures du peuple des Yeux Lunaires suggèrent qu’ils avaient le teint pâle et qu’ils étaient les bâtisseurs des structures précolombiennes de la région. Ils ont fini par fuir vers l’ouest après avoir été chassés par les Cherokees.

Un autre livre, publié en 1902 par l’ethnologue James Mooney, mentionne une ancienne et très mystérieuse tribu qui a précédé les Cherokee dans le sud des Appalaches.

Les documents historiques mentionnent des Appalaches à la peau blanche qui ont érigé plusieurs structures anciennes dans la région, dont Cahokia, l’une des plus grandes villes anciennes.

À l’heure actuelle, les chercheurs savent très peu de choses sur Cahokia, ce qui jette encore plus de mystère sur l’histoire des Yeux Lunaires.

Des géants en Amérique ?
Certains pensent qu’il s’agit des mêmes personnes que Lionel Wafer a vues chez les Kuna du Panama. On les appelait également « yeux lunaires » en raison de leur capacité à mieux voir la nuit que le jour.

Selon certains spécialistes, ce conte cherokee est influencé par les traditions euro-américaines concernant les « Indiens gallois ». Cela est dû aux voyages précolombiens effectués par les Gallois, selon ces traditions.

La légende des Yeux Lunaires existait aussi chez les Cherokees de l’Ohio. Là, certains anciens et historiens autochtones ont proposé que ces personnes soient apparentées aux bâtisseurs des monticules de la culture Adena, qui datent de 500 ans avant Jésus-Christ.

Le mystère de l’identité de ceux qui ont construit les anciens tumulus en Amérique ne fait pas non plus la lumière sur la légende. En fait, cela apporte plus de mystère. Lors de l’une des fouilles des monticules de la culture Adena, les restes d’une personne « très grande » ont été découverts, mesurant plus de 2,05 mètres.

Cette taille ne correspond pas à la taille moyenne des Amérindiens, et pourrait même être liée à la légende des géants roux préhistoriques qui ont laissé leur empreinte dans le sud-est de l’Amérique du Nord.

Qui étaient ces êtres et pourquoi sont-ils si étroitement associés à la construction des premiers bâtiments nord-américains ? Se pourrait-il qu’il s’agisse de véritables géants, ou peut-être d’autre chose ?

Source: Le Savoir Perdu des Anciens

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.