Mercredi , 28 septembre 2022
Blood Falls, les cascades de sang

Blood Falls, les cascades de sang

Les Blood Falls – littéralement, « cascades de sang » – sont une coulée d’oxyde de fer en marge du glacier Taylor, dans les vallées sèches de McMurdo, en terre Victoria, dans l’Antarctique oriental.

Ce dépôt rougeâtre est découvert par le géologue Thomas Griffith Taylor en 1911 dans la vallée qui porte son nom, la vallée de Taylor.

Les hydroxydes de fer, peu solubles, se déposent après que les ions ferreux, présents dans l’eau riche en sel, se sont oxydés au contact de l’oxygène atmosphérique. Ces ions proviennent de l’ancienne poche d’eau de mer de l’océan Austral qui fut piégée dans le fjord par le glacier au Miocène, il y a cinq millions d’années, lorsque le niveau de la mer était plus haut qu’aujourd’hui1.

Le glacier Taylor cache un lac où s’est développé un écosystème isolé du reste du monde. Cet écosystème est constitué de bactéries autotrophes qui métabolisent les ions sulfates et ferreux. La géomicrobiologiste Jill Mikucki du Dartmouth College y a isolé pas moins de 17 types de microbes. Cet endroit particulier offre une vue sur un écosystème extrême sans nécessiter de forage coûteux et sans risque de contamination.

Source: Wikipédia

NDLR: Très impressionnant et cela n’a rien de paranormal.

Blood Falls, les cascades de sang


Agrandir le plan

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.