Vendredi 13 : Quelle est l’origine du Vendredi 13 ? Pourquoi est-ce considéré comme malchanceux ?

Le VENDREDI 13 est un moment où tout est voué à l’échec et associé à la malchance pour les superstitieux. On vous explique les origines de la raison pour laquelle beaucoup d’entre nous ont peur du Vendredi 13.

La superstition qui est associée au vendredi 13 est censée provenir de la Cène (le dernier repas de Jésus).

Jésus-Christ et ses 12 disciples – soit 13 personnes – ont assisté à la Cène, la veille de sa crucifixion, par des soldats romains le vendredi saint.

Le nombre 13 est donc associé au traître du Christ Judas Iscariote et est donc considéré comme imparfait par rapport à 12, représentant le nombre des mois de l’année.

L’union du jour et de la date remonte également au roi de France Philippe IV, qui a arrêté des centaines de Templiers le vendredi 13 octobre 1307.

Sur ordre du pape Clément V, les croisés catholiques ont été capturés.

L’Église catholique a allégué que les nouvelles recrues de l’Ordre étaient forcées de cracher sur la croix, de renier le Christ et de se livrer à des actes homosexuels lors des cérémonies d’initiation.

Les revendications sans fondement sont maintenant considérées comme un contexte propice pour permettre à Philippe de persécuter les riches et d’annuler les dettes qu’il leur devait après des années de guerre contre l’Angleterre.

Les chevaliers ont été accusés de corruption et d’adoration de fausses idoles, suite à des aveux obtenus sous la torture.

Beaucoup de chevaliers ont ensuite été brûlés sur le bûcher dans la capitale française Paris.

Le Grand Maître de l’Ordre, Jacques de Molay, confronté aux flammes devant la cathédrale Notre-Dame, aurait jeté un sort sur ceux qui leur avaient si gravement fait du tort.

Il aurait dit : « Dieu sait qui a tort et a péché. Bientôt une calamité frappera ceux qui nous ont condamnés à mort. »

Selon la tradition, les événements initiés par l’arrestation des guerriers saints ont assuré que chaque vendredi suivant, le 13 septembre, la malchance universelle se répandrait.

Le vendredi 13 de cette semaine est le deuxième de 2019. Une peur irrationnelle de la date est connue sous le nom de paraskevidekatriaphobie.

Dans les pays hispanophones et en Grèce, c’est le mardi 13 qui fait peur. Alors que c’est le Vendredi 17 en Italie.

Parmi les signes de malchance les plus connus, citons la présence d’un chat noir qui croise votre chemin, les bris d’un miroir, marcher sous une échelle, l’ouverture d’un parapluie à l’intérieur et le nom Macbeth dans une pièce de Shakespeare.

Source: Express.co.uk, le 13 septembre 2019 – Traduction par Nouvelordremondial

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.