Un Fragment de Météorite Contient des Traces de THC, selon un Expert de la NASA

Un Fragment de Météorite Contient des Traces de THC

En date du 30 mai 2015.

(NDLR: Cet article est à prendre avec un grain de sel… ou un gâteau au pot)

Une équipe d’astrophysiciens de l’Université de Hawaï ont provoqué l’émoi dans la communauté scientifique suite à la découverte de Tétrahydrocannabinol (THC) à l’état de traces, dans une météorite trouvée dans le désert du Nevada en 2010.

L’équipe de chercheurs qui a analysé des centaines de fragments de météorites en quête de données microbactériennes a trouvé la présence de traces de THC, le principal constituant psychoactif des cannabinoïdes, une classe de divers composés chimiques qui se trouvent dans une variété de plantes, mais la plante la plus célèbre sur la planète est le cannabis.

L’étude, qui a été en partie financée par la NASA pour sa recherche en astrobiologie, est la première découverte documentée d’un organisme psychoactif dont l’origine est en dehors de l’atmosphère terrestre, une découverte qui pourrait révolutionner notre vision moderne des agents psychotropes et de leurs origines « cosmiques », a admis l’astrophysicien James Han, chef de l’équipe de recherche.

La découverte de Tétrahydrocannabinol dans un fragment de météorite pourrait « révolutionner notre compréhension moderne des agents psychotropes », selon l’astrophysicien James Han de l’université de Hawaï.

La découverte était clairement inattendue, a admis l’astrophysicien spécialisé en astrobiologie.

« Ces découvertes auront un impact profond dans la science de l’astrobiologie en tant que tout, » a admis le scientifique, visiblement très troublé par la découverte.

« Si les éléments psychoactifs sont découverts en dehors de l’atmosphère de cette planète, qu’est ce que cela nous dit sur le reste de l’univers? Si ces substances chimiques, qui changent les fonctions cérébrales et provoquent des altérations de la perception, de l’humeur, ou de la conscience chez les mammifères aussi bien que chez les humains, ont une origine spatiale, alors de quelle façon les météorites ont eu un impact sur l’évolution de l’espèce humaine? Ou même de la planète en tant que tout? Cette découverte nous laisse définitivement avec plus de questions que de réponses, » a avoué le professeur.

« Cela donne également un tout nouveau sens à l’expression ‘je plane’ », dit-il aux journalistes, avec une pincée d’humour.

Des traces de Tétrahydrocannabivarine (THCV) avaient aussi été trouvés dans un fragment de météorite en 2009 par une équipe de chercheurs de l’Université de Mexico mais les découvertes ont été rejetées à l’époque à cause de leur « nature controversée » et d’une vague de scepticisme dans la communauté scientifique. Une analyse plus approfondie de l’échantillon pourrait maintenant faire la lumière sur cette dernière constatation, estiment les experts.

Sources: Le nouvel ordre mondial, worldnewsdailyreport.com.

NDLR: Il ne manquerait plus que lors de la première mission au-delà de notre galaxie, que nos astronautes tombent sur une planète de hippies 😛

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.