Syrie : l’antique ville de Mari pillée et détruite à l’explosif par l’Etat Islamique

Syrie : l’antique ville de Mari pillée et détruite à l’explosif par l’Etat Islamique

Après cinq ans d’occupation par Daesh, la sinistre réalité apparaît aujourd’hui pour l’une des plus vieilles cités de la planète. À quelques kilomètres de la frontière irakienne, l’antique ville mésopotamienne de Mari, vieille de 5000 ans, a été pillée et détruit à l’explosif.

Il s’agit de la première ville envahie par l’État Islamique lors de son arrivée en Syrie, il y a cinq ans déjà. Deux ans après Palmyre, le site antique de Mari, à l’Est du pays et une dizaine de kilomètres de la frontière irakienne, semble aujourd’hui complètement ravagé. C’est du moins ce que laissent penser les dernières photographies publiées par la Direction des antiquités et des musées de Syrie (DGAM), d’après un rapport envoyé par un gardien de cette cité.

Riche d’une architecture précieuse et millénaire, la ville a en effet subi d’importants dégâts. Des excavations, sans doute réalisées à l’aide d’explosifs comme ce fut le cas à Palmyre, sont bien reconnaissables. Les murs de la cité sont démolis par des tunnels et divers forages. Le Palais royal de Mari (ou de Zimri-Lîm, du nom du dernier roi de la cité au XVIIIe siècle), qui couvre un espace de deux hectares et demi, est fortement touché. Il représente «le plus ancien palais de l’humanité», selon Pascal Butterlin, directeur de la mission archéologique française de Mari.

Au Monde, l’archéologue précise que l’édifice était en passe d’être classé au Patrimoine de l’Unesco. Il s’agit, en outre, du dernier exemple architectural de cette époque. […]

Sources: Wikistrike, news.yahoo /Le Figaro, 31 Mars 2018.

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.