Vendredi , 30 septembre 2022
Des scientifiques pensent pouvoir contrôler la météo avec des lasers

Des scientifiques pensent pouvoir contrôler la météo avec des lasers

En date du 24 avril 2014.

Après HAARP, les lasers…

Faire la pluie et le beau temps, c’est théoriquement possible avec deux faisceaux laser, selon des chercheurs américains. Les faisceaux seraient capables de perturber les réserves d’électricité statique et provoquer pluie et éclairs.

Des chercheurs ont dû se dire que les lasers n’avaient pas encore suffisamment d’applications, alors ils visent à présent les nuages. Il est en effet en théorie possible de se servir de ces faisceaux pour provoquer un orage ou de la pluie. C’est ce qu’affirment des travaux récemment publiés dans la revue Nature Photonics.

Dans les nuages, c’est l’accumulation d’électricité statique qui provoque la condensation de l’eau et les éclairs. Des équipes des universités du Centre de la Floride et de l’Arizona estiment ainsi qu’il est tout à fait possible de manipuler cette électricité grâce aux lasers, afin de faire tomber la pluie et de créer des éclairs.

Une question de filaments

Pour cela, il faudrait utiliser un laser constitué de deux faisceaux : un central et un secondaire. Les lasers peuvent déjà parcourir de grandes distances mais l’utilisation d’un second faisceau permettrait au premier d’aller plus loin sans se dissiper. “Quand un faisceau laser devient suffisamment intense, il se comporte différemment – il s’effondre sur lui-même”, explique Matthew Mills du Center for Research and Education in Optics and Lasers (CREOL).

Une fois dans les nuages, le laser provoquerait alors l’apparition d’un plasma. “L’effondrement devient tellement intense que les électrons dans l’oxygène et l’azote de l’air sont arrachés, créant un plasma – une sorte de soupe d’électrons”, poursuit le scientifique dans un communiqué. Ce plasma s’étendrait alors que le faisceau faiblirait, générant l’apparition d’un “filament”.

“Comme le filament libère des électrons excités dans son sillage lorsqu’il se déplace, cela provoque artificiellement les conditions nécessaires pour l’apparition de la pluie et des éclairs”, indique Matthew Mills qui a participé à l’étude. Des études précédentes avaient déjà montré que les tentatives d’ensemencement de nuages par le biais de laser augmentaient les risques d’orages.

Un faisceau sept fois plus long

“Ce serait génial de trouver une manière détournée de produire un filament arbitrairement long, poursuit le scientifique. Il se trouve que si on entoure le filament d’un faisceau creux, en forme de donut, de faible intensité et qu’on le fait avancer doucement vers l’avant, on peut obtenir cette extension arbitraire”.

“Comme nous pouvons contrôler la longueur du filament avec notre méthode, on pourrait provoquer les conditions requises pour provoquer une averse à distance. Au final, on pourrait contrôler artificiellement la pluie et les éclairs à grande échelle grâce à ces idées”, ajoute-t-il encore.

Compte tenu des applications d’une telle découverte, ces recherches sont financées par le département américain de la Défense. Si l’équipe a réussi à multiplier la longueur de son faisceau par sept, celui-ci dépasse pour l’instant tout juste les deux mètres de long.

En savoir plus: http://www.maxisciences.com/laser/des-scientifiques-pensent-pouvoir-controler-la-meteo-avec-des-lasers_art32443.html

Source: Wikistrike

NDLR: Taux élevé de volaille rôtie en vue… Et les satellite risquent de nous tomber sur la tête… Descendu par un laser d’un pays voulant de la pluie… Laissons donc Mère Nature faire à sa guise! Ça sera moins dangereux…

NDLR: Malheureusement, la vidéo a disparue

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.