Un compagnon galactique remodèle la Voie lactée

Un compagnon galactique remodèle la Voie lactée

Des chercheurs découvrent l’influence considérable d’une galaxie naine sur l’évolution de la Voie lactée.

Le Grand Nuage de Magellan (GNM), une galaxie naine proche, n’est pas seulement le plus grand compagnon de notre galaxie, mais joue également un rôle important dans l’évolution de la Voie lactée, selon des recherches récentes.

Notre voisine galactique : Le grand nuage de Magellan

Le GNM, visible à l’œil nu dans l’hémisphère sud, a révélé beaucoup de choses sur sa nature et son influence sur la Voie lactée grâce à de nouvelles recherches théoriques et à l’amélioration des capacités d’observation. Eugene Vasiliev, de l’université de Cambridge, a expliqué dans une interview accordée à Universe Today que la masse du GNM et sa proximité récente avec la Voie lactée font qu’il est impossible d’ignorer son impact sur notre galaxie.

L’histoire de deux galaxies : Le GNM et la Voie lactée

Représentant 10 à 20 % de la masse de la Voie lactée, le GNM était autrefois une galaxie spirale avant que sa première orbite autour de la Voie lactée ne déforme sa structure. Cette interaction a modifié les deux galaxies, déviant les orbites des étoiles voisines et provoquant des altérations structurelles plus importantes dans la Voie lactée.

À la recherche des effets du GNM sur la Voie lactée

L’étude de la forme de notre galaxie natale présente des difficultés, car nous ne pouvons pas prendre un instantané de l’ensemble de la Voie lactée, comme c’est le cas pour les galaxies lointaines. Les chercheurs doivent s’appuyer sur des modèles pour prédire les parties éloignées de la galaxie sur la base d’observations plus proches. Cependant, de petites erreurs dans ces modèles peuvent fausser notre compréhension de la Voie lactée et masquer les perturbations causées par le GNM.

Découvrir l’impact du GNM grâce aux données de Gaia

Les données récentes de Gaia révèlent un étrange motif rayé dans la position et la vitesse des étoiles dans le halo galactique de la Voie lactée. Les astronomes comme Vasiliev espèrent trouver des distorsions dans ces bandes causées par le passage du GNM. Le halo de faible densité est particulièrement sensible aux changements induits par le survol du GNM.

Un avenir galactique : Fusions et collisions

Dans les milliards d’années à venir, le GNM fusionnera avec la Voie lactée, ce qui augmentera la masse et la métallicité du halo de notre galaxie. Cette fusion précédera une fusion encore plus importante avec la galaxie d’Andromède, soulignant ainsi qu’aucune galaxie n’existe de manière isolée ; nos voisins façonnent continuellement le passé, le présent et l’avenir de notre galaxie.

Source: Astro Univers

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.