Comment la Terre s’en sortira-t-elle lorsque le soleil mourra ?

Comment la Terre s’en sortira-t-elle lorsque le soleil mourra ?

Notre système solaire et tout ce qu’il contient, y compris la Terre, seront très différents lorsque le Soleil mourra.

Mais seul l’avenir nous dira si la planète qui nous abrite sera « avalée » par notre étoile mourante ou si elle parviendra à échapper à ses griffes.

Les planètes intérieures Mercure et Vénus seront presque certainement écrasées et englouties par le soleil, selon un nouvel article intitulé « Long-term variability in debris transiting white dwarfs » (Variabilité à long terme des débris transitant par les naines blanches), publié aujourd’hui dans les Monthly Notices of the Royal Astronomical Society (Avis mensuels de la Société royale d’astronomie).

Mais même si la Terre survit à son étoile, elle ne sera malheureusement toujours pas habitable. En revanche, elle s’en sortirait mieux que certaines lunes de Jupiter qui, selon une équipe internationale d’astrophysiciens, pourraient être délogées et déchiquetées lorsque le soleil sera à court d’énergie.

Après avoir étudié ce qui arrive aux systèmes planétaires comme le nôtre lorsque leurs étoiles hôtes deviennent des naines blanches, ils ont formulé cette terrifiante prophétie sur ce à quoi notre système solaire pourrait ressembler dans cinq milliards d’années.

« On ne sait pas si la Terre peut s’éloigner suffisamment vite avant que le soleil ne la rattrape et ne la brûle, mais [si c’est le cas], elle perdrait son atmosphère et son océan et ne serait pas un endroit très agréable à vivre », a expliqué le professeur Boris Gaensicke, de l’université de Warwick.

Si notre planète était engloutie par le soleil, de même que Vénus et Mercure, Mars et les quatre géantes gazeuses – Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune – resteraient en orbite autour de ce qui serait finalement une naine blanche.

Les astéroïdes et les petites lunes survivants seraient alors probablement déchiquetés et réduits en poussière avant de tomber dans l’étoile morte, selon l’équipe de chercheurs.

Actuellement, le soleil brûle de l’hydrogène en son cœur, mais une fois cet hydrogène épuisé, il se développera et deviendra une géante rouge, avant de se transformer en naine blanche, l’état final des étoiles lorsqu’elles ont brûlé tout leur carburant.

L’étude des naines blanches est utile car elle permet de comprendre différents aspects de la formation et de l’évolution des étoiles.

Crédit : Royal Astronomical Society

Les chercheurs de cette étude ont voulu savoir ce qu’il advient des astéroïdes, des lunes et des planètes qui passent à proximité des naines blanches.

Ils ont découvert que le destin de ces corps est susceptible d’être extrêmement violent et catastrophique. Ils sont parvenus à cette conclusion après avoir analysé les transits de ces corps, c’est-à-dire les baisses de luminosité des étoiles provoquées par le passage d’objets devant elles.

Contrairement aux transits prévisibles provoqués par les planètes en orbite autour des étoiles, les transits provoqués par les débris ont des formes étranges, chaotiques et désordonnées.

Amornrat Aungwerojwit, chercheur principal à l’université de Naresuan en Thaïlande, a déclaré : « Des recherches antérieures ont montré que lorsque des astéroïdes, des lunes et des planètes s’approchent de naines blanches, l’énorme gravité de ces étoiles déchire ces petits corps planétaires en morceaux de plus en plus petits. »

Les collisions entre ces morceaux finissent par les réduire en poussière, qui tombe ensuite dans la naine blanche, ce qui permet aux chercheurs de déterminer le type de matériau dont étaient constitués les corps planétaires d’origine.

Dans cette nouvelle recherche, les scientifiques ont analysé les changements de luminosité des étoiles pendant 17 ans, afin de mieux comprendre comment ces corps sont perturbés. Ils se sont concentrés sur trois naines blanches différentes, qui se sont toutes comportées de manière très différente.

Le professeur Gaensicke a déclaré : « Le simple fait que nous puissions détecter les débris d’astéroïdes, de lunes ou même de planètes qui tournent autour d’une naine blanche toutes les deux heures est tout à fait époustouflant, mais notre étude montre que le comportement de ces systèmes peut évoluer rapidement, en l’espace de quelques années.

« Nous pensons être sur la bonne voie dans nos études, mais le destin de ces systèmes est bien plus complexe que nous n’aurions pu l’imaginer.

La première naine blanche étudiée (ZTF J0328-1219) semblait stable et « bien se comporter » au cours des dernières années, mais les auteurs ont trouvé des preuves d’un événement catastrophique majeur vers 2010.

Une autre étoile (ZTF J0923+4236) s’assombrit de manière irrégulière tous les deux mois et présente une variabilité chaotique sur des échelles de temps de quelques minutes pendant ces phases d’affaiblissement, avant de s’éclaircir à nouveau.

La troisième naine blanche analysée (WD 1145+017) a été analysée par le Massachusetts Institute of Technology (MIT) en 2015 et son comportement est proche des prédictions théoriques, avec de grandes variations dans le nombre, la forme et la profondeur des transits.

Étonnamment, les transits étudiés dans le cadre de cette recherche ont aujourd’hui disparu.

« Dans l’ensemble, le système s’éclaircit très doucement, à mesure que se dispersent les poussières produites par les collisions catastrophiques de 2015 », a déclaré le professeur Gaensicke.

« La nature imprévisible de ces transits peut rendre les astronomes fous – une minute ils sont là, l’instant d’après ils ont disparu. Cela témoigne de l’environnement chaotique dans lequel ils se trouvent ».

Interrogé sur le sort de notre propre système solaire, le professeur Gaensicke a déclaré : « La triste nouvelle, c’est que la Terre sera probablement engloutie par un soleil en expansion, avant de devenir une naine blanche.

« Pour le reste du système solaire, certains astéroïdes situés entre Mars et Jupiter, et peut-être certaines lunes de Jupiter, pourraient être délogés et s’approcher suffisamment de l’éventuelle naine blanche pour subir le processus de déchiquetage que nous avons étudié. »

Source: Le nouvel ordre mondial, Phys.org, Traduction: Astro Univers

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.