Royaume-Uni : l'eau potable est contaminée par la cocaïne

Royaume-Uni : l’eau potable est contaminée par la cocaïne

En date du 16 mai 2014.

Royaume-Uni.

C’est ce que révèle une révèle un rapport de la Drinking Water Inspectorate.

La consommation de cocaïne explose outre-Manche. En effet, selon l’association DrugScope, en Angleterre 700 000 personnes, âgées de 16 à 59 consomment de la cocaïne chaque année, et 180 000 sont dépendants de cette drogue. Mais l’ampleur du phénomène est tel que des traces de cette drogue ont été retrouvées jusque dans l’eau potable sortie du robinet. En effet, selon une étude de la Drinking Water Inspectorate, relayée par le Daily Mail, même après plusieurs traitements de purification, de la benzoylecgonine a été détectée dans quatre sites de traitement de l’eau dans le pays. Concrètement, l’eau aurait été contaminée par l’urine des Anglais, puisque la benzoylecgonine, le principal métabolite de la cocaïne, est présent dans l’urine, et est utilisée pour les tests urinaires détectant cette drogue. Cependant, le Daily Mail assure que les niveaux relevés étaient bas et qu’ils ne posaient aucun danger pour la santé. Cependant cela demeure une indication de l’ampleur de la consommation de cette drogue à travers le pays. Steve Rolles, le porte-parole de la Transform Drug Policy Foundation, une association luttant pour la régulation des drogues, a déclaré dans une interview au Sunday Times :”Nous avons pratiquement, le taux de consommation de cocaïne le plus élevé de l’Europe de l’Ouest.

Elle est devenue de moins en moins chère, en même temps que sa consommation a augmenté considérablement”. Ainsi, selon le Daily Mail, par le passé d’autres tests avaient déjà prouvé cette forte consommation de cocaïne dans le pays. En effet, des traces de cette drogue avaient été détectées sur presque tous les billets en circulation ainsi que dans les toilettes de la Chambre des communes ou encore dans celles de l’Université de Cambridge.

Source: Wikistrike

humour-drogue-img


Agrandir le plan

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.