Légendes Urbaines

Prendre un petit coup c’est agréable.

 Vérités ou mensonges? Les légendes urbaines ont une part des deux qui donnent froid dans le dos.

Si vous connaissez des légendes qui ne sont pas mentionnés ci-dessous, vous pouvez nous les présenter dans la section commentaires au bas de cette page.

 

Prendre un petit coup c’est agréable.

Par le terrible hiver de 1861, un chef de train eut a loger dans son fourgon un colis énorme et dans lequel, au cours de la manipulation, les wagonniers et les serre-freins crurent entendre des glougloutements caractéristiques. Le colis contenait du liquide et, au dire des connaisseurs qu’ils étaient tous, ce liquide était de l’alcool. L’un d’eux, qui a le nez fin, jure que c’est de l’alcool. Ils décident alors de percer le tonneau et le liquide qui s’en échappa était bel et bien de l’alcool, un alcool ambré au goût très fin et très particulier.. Ne pouvant résister à la tentation, ils se contentèrent de boire que quelques litres. À la gare destinatrice, le professeur, un petit barbichu à lunette, exigea que le colis fût ouvert afin, dit-il, de voir si la “pièce” n’avait pas été détériorée. On ouvrit précautionneusement ce curieux récipient, et les hommes virent alors, recroquevillés dans l’alcool, le cadavre d’un grand singe de Bornéo que le professeur contemplait avec ravissement, alors que les serre-freins devenaient verts et étaient pris de coliques rétrospectives.Cette légende urbaine à eu plusieurs variantes, au lieu de camionneurs c’était une bande de jeunes ou encore des marins…

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.