Et si le noyau interne de la Terre n’existait pas ?

Et si le noyau interne de la Terre n’existait pas ?

Des géologues américains suggèrent que le noyau interne de la Terre n’aurait pas pu apparaître il y a 4,2 milliards d’années sous la forme que les scientifiques d’aujourd’hui lui attribuent. Cela ne serait pas possible du point de vue de la physique, selon un article publié dans la revue EPS Letters.

«Si le noyau de la jeune Terre était constitué entièrement d’un liquide pur et homogène, alors le noyau interne ne devrait pas exister en principe, car la matière ne pouvait pas refroidir aux températures où sa formation aurait été possible».

En conséquence, le noyau peut être hétérogène dans sa composition, et la question qui se pose est de savoir comment il est devenu tel que nous le connaissons, a souligné James Van Orman de l’Université Case Western Reserve de Cleveland, dans l’Ohio.

La durée de cette transition est extrêmement importante pour les géologues car elle permet d’estimer à quelle vitesse le cœur de la Terre refroidit aujourd’hui et combien de temps il reste avant que la Terre ne perde son bouclier, le champ magnétique terrestre, qui nous protège des rayons cosmiques.

Les scientifiques croient que, dans le passé lointain, le noyau de la Terre était complètement liquide. Il aurait rapidement refroidi et perdu de l’énergie, à la suite de quoi le champ magnétique de notre planète s’est affaibli.

Lorsque le processus a atteint un point critique, la partie centrale du noyau a «gelé» et s’est transformée en un nucléole métallique solide.

La plupart des experts suggèrent que la formation d’un noyau solide s’est produite dans les premiers moments de l’existence de la Terre. Van Orman et ses collègues ont essayé de simuler ce processus sur ordinateur et ont obtenu un résultat inattendu. Il s’est avéré que le noyau interne ne devrait pas exister du tout.

Sa cristallisation nécessiterait une énorme différence de température, plus de 1.000 degrés kelvin. Beaucoup de liquides gèlent rapidement en présence d’un catalyseur: une impureté, un cristal de glace ou une poussière. Mais dans le cas du noyau terrestre, la taille d’une poussière aurait dû être de 20 à 45 kilomètres.

Ainsi, selon les lois de la physique, le noyau de la terre aurait dû soit geler complètement soit rester liquide, mais ce n’est pas le cas. Le noyau est solide à l’intérieur et liquide à l’extérieur. Finalement, la question reste sans réponse.

Sources: Wikistrike, SputnikNews, 12 février 2018

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.