Morte, elle reçoit ses impôts au cimetière

Morte, elle reçoit ses impôts au cimetière

La mairie de Sarzeau (Morbihan) a reçu un courrier des impôts adressé à une habitante décédée. En guise d’adresse, l’emplacement de la tombe de la contribuable au cimetière…

« Lors d’une réunion du conseil départemental jeudi, il y a eu un échange de pépites concernant l’administration », confie la secrétaire du maire de la localité: « Le maire de Sarzeau a reçu un courrier du centre des finances publiques de la ville adressé à une habitante décédée, dont l’adresse était ‘tombe 24, rangée E, rue du cimetière’. »

Selon Christophe Libre, le trésorier-payeur général de Sarzeau, cité par Ouest-France, il s’agit de l’avis de taxe foncière. « Ce n’est pas la première année malheureusement qu’il y a ce genre de courrier qui vient du centre des finances publiques de Vannes », a déclaré M. Libre au quotidien régional.

Le fonctionnaire dédouane cependant les services de l’État. « Ce n’est pas un fonctionnaire qui aurait pu faire cela. Je vois mal quelqu’un de censé l’écrire », dit-il. Il pourrait s’agir selon lui de la « farce d’une personne qui a fait ce changement d’adresse », de « l’un des héritiers qui ne voulait pas payer la taxe foncière », subodore-t-il.

Pour simplifier les procédures administratives, notamment en cas de déménagement, les contribuables, munis de leur numéro fiscal de référence, peuvent en effet stipuler directement leur changement d’adresse sur Internet.

Sources: Wikistrike, SputnikNews, 3 octobre 2016.

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.