Le médecin bientôt remplacé par une simple cabine ?

Le médecin bientôt remplacé par une simple cabine ?

En date du 6 juillet 2014.

France.

Une cabine, déjà en test en France, pourrait assurer le suivi des personnes âgées, le dépistage de maladies chroniques et participer au désengorgement des urgences des hôpitaux. Face à la désertification médicale, pourra-t-on observer la généralisation de ce type de machine ?

Un « assistant santé »

Cet appareil est un centre de téléconsultation assurant le suivi médical des personnes, agissant sur la fluidité de la gestion des urgences ainsi que le dépistage et la prévention de pathologies chroniques. Un tel outil est déjà en fonctionnement depuis quelques mois dans une résidence pour seniors à Cluny, en Bourgogne.

H4D est le fabricant de ces cabines, dont l’installation d’une quarantaine d’entre elles se fera avant la fin 2015 dans des hôpitaux, cliniques, mairies, casernes de pompiers, prisons ou encore grandes entreprises. Cette initiative fait suite à une recherche active d’une solution au problème de la désertification médicale dans les zones rurales, c’est-à-dire la pénurie de corps médical dans nos campagnes.

« La technologie ne serait rien sans les hommes qui l’utilisent. Elle reste un outil et un moyen au service des patients et des professionnels de la santé », indique le Dr Franck Baudino, concepteur des cabines et PDG de la société H4D.

Le docteur explique qu’il s’est inspiré des techniques classiques de communication ainsi que des avancées de la télémédecine, allant au-delà des applications de télésurveillance et de téléconsultation. En effet, la cabine pourrait faire gagner du temps quant à la prévention et le dépistage des pathologies aiguës ou chroniques (hypertension, troubles respiratoires, insuffisance cardiaque…).

Un fonctionnement en deux modes

Un mode autonome existe sur le modèle du photomaton laisse le patient seul, se laissant guider par des messages vidéo (télésurveillance). Un second mode existe, assisté cette fois par un médecin en visioconférence par internet (téléconsultation). Cette cabine intéresse grandement les hôpitaux, puisqu’elle pourrait agir comme soupape de sécurité à l’engorgement des services d’urgences.

Le mode autonome serait un moyen de faire des consultations de routine, les résultats étant disponibles en ligne pour les patients, tandis que la version visioconférence pourrait être installée aux endroits où la place d’un médecin serait restée vacante, permettant aux patients d’être tout de même suivis, peut importe l’heure, bien que cela requière absolument un déplacement de leur part.

Source: Wikistrike

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.